Ronaldo ballon d’or 2013

ronalado dubaiIl n’a remporté aucun titre avec son club la saison dernière. Et pourtant, c’est bien le Portugais Cristiano Ronaldo qui a été élu Ballon d’Or 2013. Ses statistiques personnelles impressionnantes semblent avoir fait la différence face à ses concurrents Lionel Messi et Franck Ribéry. Pour notre chroniqueur Marc Hervez, cette élection se résume malheureusement à un concours de lobbying. Le mérite, en football, est une notion bien vague. Selon les observateurs, la France “méritait” d’aller en finale du mondial 1982. La Hollande de Cruyff “méritait” de l’emporter en 1974. “On méritait le nul”, est une phrase courante prononcée par les entraîneurs défaits en conférence de presse. Et pourtant… Aujourd’hui, on dit que Ribéry aurait mérité le Ballon d’Or, au vu de l’année exceptionnelle réalisée par son club, le Bayern Munich, qui plus est lors d’une année impaire, dénuée de toute grand-messe internationale (ne prenons pas la coupe des confédérations en considération, par pitié).

Au lieu de ça, c’est Cristiano Ronaldo, auteur d’une saison blanche sur le plan des titres collectifs mais exceptionnelle en termes de statistiques personnelles, qui a été sacré. Pire, le Français n’est même pas le dauphin du Portugais, puisque c’est Lionel Messi qui pointe à la deuxième place.

Un joueur, aussi merveilleux soit-il, dont l’équipe a pris 7-0 face à celle de Ch’ti Franck sur deux matches et qui a passé quatre mois de l’année civile à l’infirmerie. Une aberration toutefois pas avare en enseignements. Lire la suite sur  nouvelobs.com…