Rihanna expulsée d’une mosquée aux Emirats arabes unis

Rihanna emiratsLa chanteuse américaine voulait se faire prendre en photo dans l’enceinte d’une mosquée à Abu Dhabi. Si elle était plus vêtue qu’à son habitude, son intention n’a pas plu aux responsables du lieu de culte, qui lui ont demandé de partir.

Une première: Rihanna parvient une nouvelle fois à choquer alors qu’elle n’a jamais été aussi habillée. La chanteuse barbadienne n’est pas avare en idée pour déclencher les polémiques. Le 19 octobre, l’interprète de Diamonds a pénétré dans l’enceinte de la mosquée Cheikh Zayed, dans la capitale des Émirats Arabes Unis, Abu Dhabi. Elle était voilée pour l’occasion et portait un habit traditionnel noir recouvrant la totalité de son corps. Seuls son rouge à lèvre et son vernis à ongle carmin détonait dans cette tenue d’une rare sobriété chez la pop star.

Des détails qui ont rapidement fait virer au rouge les responsables de la mosquée. Mis à part son maquillage jugé provocant dans un lieu de culte, ce sont surtout ses moues lascives ainsi que les poses suggestives dont la chanteuse n’a pas su se déparer, qui ont provoqué l’irre des représentants de l’édifice, désigné comme la huitième plus grande mosquée du monde.

Fermement priée de quitter la mosquée

Rihanna avait prévu de faire une séance de photos dans cette mosquée d’Abu Dhabi sans prendre l’élémentaire précaution de solliciter une autorisation au préalable. Les photographies sont certes autorisées sur le lieu, mais elles sont bannies quand celles-ci offensent le public présent et bafouent le caractère sacré de la mosquée. Or, au bout de quelques minutes, il est devenu clair que la chanteuse n’avait pénétré dans l’enceinte du bâtiment que pour y prendre des clichés qui ne respectaient pas le règlement.

Par conséquent, la direction l’a fermement priée de quitter la mosquée. «La chanteuse a effectué une visite privée, sans se faire connaître et sans coordination préalable avec l’administration», indique un communiqué publié sur le site officiel du lieu, pour justifier son geste. Le communiqué précise néanmoins que la mosquée de Cheikh Zayed reste toujours ouverte aux visiteurs de toutes confessions et origines, pour prier ou apprécier son architecture.

Des avis partagés

En publiant dix photos qu’elle a réussi à prendre sur son compte Instagram, Rihanna a rendu public ce shooting non officiel. Les utilisateurs des réseaux sociaux se sont empressés de donner leur avis sur ces clichés d’un genre nouveau de la chanteuse qui préfère en général être en petite tenue.

Sur Twitter, une polémique est ainsi née. De nombreuses personnes ont reproché le caractère offensant des images de Rihanna, tandis que d’autres ont tenu à défendre à l’artiste et à souligner le caractère esthétique, élégant et respectueux de ses photos.

Source: LeFigaro