Pour réussir dans les affaires, prenez quelqu’un de moche

homme moche businessOn a pour habitude de rire lorsqu’on entend de belles actrices se plaindre de leurs difficultés à décrocher un rôle parce qu’elles sont « trop belles » (Salut Charlize) ? Une nouvelle étude tend à démontrer qu’il est également préférable de ne pas être trop beau/belle lorsqu’on veut être embauché/e dans un magasin. Un rapport réalisé par le Journal of Consumer Research (via le Time) prouve que les employés extrêmement beaux ne sont pas synonymes de prouesses commerciales, puisque les clients risquent d’en être intimidés.

« Les consommateurs peuvent se sentir complexés » ont écrit les auteurs de l’étude Lisa C.Wan et Robert S. Wyer Jr. « Dans tous les cas, le client peut craindre de s’adresser à une trop belle personne, celle-ci n’ayant alors plus aucune utilité dans le processus de vente. »

Une étude de 2009 a démontré que des femmes âgées de 19 à 26 ans rechignaient plus à acheter du maquillage ou des téléphones à des vendeuses plus attrayantes qu’elles physiquement. La jalousie est un vilain défaut…

Ces études vont à contre-courant de la mentalité prônée jusque-là par des marques telles qu’American Apparel, Abercrombie & Fitch et Hollister Co, qui recrutent principalement des vendeurs ‘sublimes’. Ces mêmes marques ont connu récemment quelques déboires financiers. Ça n’est peut-être pas un hasard.

Si vous êtes physiquement attractif/ve, ceci n’est pas nécessairement une bénédiction pour vous. La prochaine fois que vous entendrez Kendall ou Gigi se lamenter sur leur sort, merci de compatir à leur ‘malheur’.

Source: Yahoo