Relations entre le Koweït et la Suisse

suisse-kuwaitLe conseiller fédéral Didier Burkhalter et le cheikh Sabah Khaled Al Hamad Al Sabah, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères du Koweït, ont signé lundi à Berne un protocole sur la coopération. Une manière de sceller 50 ans de relations “amicales”.
“La Suisse entretient des relations étroites et amicales avec le Koweït depuis que ce pays a accédé à l”indépendance, en 1961”, a rappelé Didier Burkhalter. “L’ouverture d’un consulat suisse à Koweït City le 16 juin 1966 a ensuite initié nos relations diplomatiques”, a ajouté le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) à l’occasion d’une cérémonie officielle à l’Hôtel Bellevue.
La signature à la Maison de Watteville d’un protocole d’accord sur la coopération au développement peu avant dans la journée a confirmé ces bonnes relations, louées également en arabe par le cheikh Sabah Khaled Al Hamad Al Sabah.
“Le Koweït, important acteur dans le domaine de l’aide au développement, apporte les fonds, alors que la Suisse dispose du savoir-faire”, explique pour sa part Thomas Stähli, coordinateur régional au DFAE.
“Le détail des engagements n’est pas encore connu, il s’est pour l’instant agi de définir un cadre d’une collaboration humanitaire et culturelle. La Bosnie et la Tanzanie ont été évoquées, mais rien n’a été fixé, une réunion en mars 2017 permettra d’approfondir le projet”, a-t-il encore précisé à la demande l’ats.
Le cheikh koweïtien a également rencontré le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, qui se rendra au Koweït en novembre, ainsi que la présidente du Conseil national, Christa Markwalder (PLR/BE).
Source: Romandie

Noter cet article