Réchauf­fe­ment clima­tique en Australie : les solutions

Plan­ter un milliard d’arbres d’ici 2050 ? Si le chiffre donne le tour­nis, rien n’est trop beau en Austra­lie pour secou­rir la planète Terre. Bloom­berg rapporte le 16 février que le gouver­ne­ment austra­lien se prépare par cette déci­sion à atteindre les objec­tifs fixés par l’Ac­cord de Paris sur le climat.

Cette annonce concorde avec les résul­tats de l’étude d’une équipe de scien­ti­fiques guidée par le cher­cheur Thomas Crow­­ther qui a récem­ment estimé que « plan­­ter mille milliards d’arbres pour­­rait enrayer le réchauf­­fe­­ment clima­­tique » et la perte de biodi­­ver­­sité. Le gouver­ne­ment austra­lien estime que cette mise en terre fréné­tique pour­rait élimi­ner 18 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an d’ici 2030 ; sachant que l’Aus­tra­lien produit actuel­le­ment l’équi­valent de 500 millions de tonnes par an, cette quan­tité est loin d’être négli­geable.

D’après une étude de l’uni­ver­sité natio­nale austra­lienne (ANU), l’Aus­tra­lie ne ménage pas ses efforts pour atteindre plus tôt que prévu les objec­tifs de réduc­tion des gaz à effet de serre, fixés lors de la COP21 à Paris. « L’Aus­tra­lie est en passe d’at­teindre 50% d’élec­tri­cité renou­ve­lable en 2024 et 100% en 2032 », indique le profes­seur Andrew Blakers qui a mené cette étude publiée le 8 février.

Source : Bloom­berg

Réchauf­fe­ment clima­tique en Australie : les solutions
5 (100%) 2 votes