Qatar: une mission diplomatique saoudienne

arabie saoudite qatarTrois membres de la famille royale saoudienne, dont le prince Fayçal, chef de la diplomatie, se sont rendus mercredi au Qatar pour tourner la page de la crise diplomatique qui a éclaté en mars au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

L’Arabie saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis ont alors rappelé leurs ambassadeurs en accusant Doha d’avoir enfreint la règle qui interdit à tout Etat membre de s’ingérer dans les affaires intérieures des autres.

Les efforts déployés pour rapprocher les positions sont jusqu’ici restés lettres mortes, mais la progression fulgurante des djihadistes de l’Etat islamique en Irak a sans doute bouleversé les priorités diplomatiques.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères est accompagné de son collègue de l’Intérieur, le prince Mohamed ben Nayef, et du chef des services de renseignement, le prince Khaled ben Bandar, selon l’agence de se presse saoudienne SPA, qui parle d’une “brève visite amicale”. Sa consoeur qatarie QNA ne fournit pas plus de détail.

Le Conseil a été fondé en 1981 par les pétromonarchies du Golfe (Arabie saoudite, Oman, Koweït, Bahreïn, Émirats arabes unis et Qatar) pour faire face à l’influence croissante de l’Iran.

L’Arabie saoudite, Etat membre le plus important en terme de population, de dimensions et de revenus, s’efforce depuis deux ans de resserrer les liens au sein du CCG pour présenter un front uni face à Téhéran, accusé notamment d’attiser la contestation des minorités chiites dans les pays voisins. Lire la suite sur zonebourse.com…