Observatoire agricole et agroalimentaire en Algérie

Un projet de jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne (UE) relatif à la création d’un observatoire des filières agricole et agroalimentaire a été lancé lundi à Alger en présence du ministre de l’Agriculture et du développement rural, M. Rachid Benaissa, et de responsables de la Délégation européenne en Algérie. Ce projet devrait “apporter un appui concret au ministère algérien de l’Agriculture dans la mis en oeuvre de la politique de renouveau agricole et rural”, a indiqué l’ambassadeur, chef de la Délégation de l’UE en Algérie M. Marek Skolil.
Ce partenariat permettra aussi aux experts algériens “de pouvoir profiter de la très grande expérience acquise par leurs homologues français et italiens”, a-t-il ajouté.
Cet observatoire, installé au sein de l’Institut national de la recherche agronomique d’Algérie (INRAA), est mis en oeuvre par un consortium constitué par deux pays membre de l’UE, la France et l’Italie.
“Ce projet s’inscrit dans le cadre spécifique de l’accord stratégique d’association entre l’UE et l’Algérie dans le secteur de l’agriculture, des forêts et de la pêche”, a rappelé M. Skolil.
A terme, ce projet devrait être en mesure d’assurer une meilleure connaissance du secteur agricole et agroalimentaire grâce à la collecte de donnés, au meilleur suivi de la dynamique des différentes filières, notamment les filières stratégiques comme les céréales, la pomme de terre et le lait.
Ce projet vise aussi “à rendre transparent le fonctionnement du marché à travers la diffusion d’informations sur les prix, et à aider à faciliter la décision publique en matière de régulation des marchés agricoles”, a expliqué encore le diplomate européen.
Lire la suite…