Le Mont-Blanc de plus en plus petit

La nouvelle mesure de l’altitude du Mont-Blanc, réalisée mercredi 13 septembre, donne 1 cm de moins qu’il y a deux ans au plus haut sommet d’Europe occidentale, soit 4.808,72 mètres, a annoncé jeudi à l’AFP le géomètre Nicolas Cornier.

« La mesure a été faite hier (mercredi) matin dans des conditions météo assez compliquées avec beaucoup de vent et dans une purée de pois, après l’ascension du Mont-Blanc par la voie normale », a raconté Nicolas Cornier, géomètre-expert à La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie).

« Au sommet, on a installé des récepteurs Leica, des petites coupoles de 15 à 20 cm de diamètre, qu’on met sur une canne plantée dans la neige : ils enregistrent les signaux GPS émis par les satellites et ces signaux sont corrigés par le réseau Teria pour obtenir des mesures au centimètre près », a détaillé le géomètre-alpiniste.

Ainsi, l’altitude a été calculée à 4.808,72 m contre 4.808,73m en 2015 et 4.810,02m en 2013. L’altitude du point culminant des Alpes varie au gré du vent et des précipitations. Plus les précipitations sont fortes et le vent faible, et plus la neige s’accumule en altitude, faisant grossir la calotte glaciaire qui recouvre le pic rocheux (culminant à 4.792 mètres).

Le Mont-Blanc est ainsi passé de 4.808 mètres en 2003 à près de 4.811 mètres en 2007.

Lire la suite sur Lequipe…

Noter cet article