Mondiaux de canoë-kayak

Invité de dernière minute des Mondiaux – il n’avait appris qu’il y a une semaine qu’il avait le droit de courir sous les couleurs du Vietnam, le pays d’origine de sa mère –, le Messin Michel Bert, habitué des courses régionales dans le Grand Est, n’est pas près d’oublier sa première expérience sur une compétition internationale.

Après avoir disputé l’épreuve de descente par équipes en qualité d’ouvreur mardi en canoë, le jeune homme de même pas 19 ans, qui n’avait jamais navigué sur le stade d’eaux vives de Pau avant ces derniers jours, a pris part hier aux qualifications du slalom à bord de son canoë du KC Metz où il est licencié depuis 4 ans.

Avant-dernier, sur 74 engagés, de la manche n°1, le gaillard est allé à la faute lors du second tour et s’est blessé à l’épaule droite à mi-parcours. « Après, j’avais trop mal et j’ai laissé filer jusqu’à l’arrivée. Je ne pouvais plus tenir ma pagaie », expliquait-il après que l’équipe de secouristes lui a porté les premiers soins.

Lire la suite sur republicain-lorrain…

Noter cet article