Mohamed Alabbar, est l’un des hommes les plus puissants de Dubai

Mohamed Alabbar dubaiMohamed Alabbar, 52 ans est l’un des hommes les plus puissants de Dubai. Le 10 octobre dernier, Mohamed Alabbar, 52 ans, était sur tous les fronts pour promouvoir l’entrée de son émirat au rang “des capitales mondiales de la mode” à l’occasion de la Dubai Fashion Experience. C’est l’un des hommes les plus riches et puissants de cette ville-État. Fondé en 1997, son conglomérat, Emaar Properties, est le premier groupe immobilier et de construction du Moyen-Orient avec un chiffre d’affaires proche de 10 milliards de dollars. Il a façonné le skyline des pays du Golfe. De la plus haute tour du monde, le Burj Khalifa à Dubai, aux shopping-malls des Émirats arabes unis en passant par des hôtels de grand luxe, le soleil se couche rarement sur l’empire de ce magnat qui ne quitte jamais sa traditionnelle dishdasha mais se chausse en Ferragamo.

Derrière ses allures d’homme du désert, passionné de chevaux et dont, aime-t-il répéter, les parents ne savaient ni lire ni écrire, se cache un redoutable businessman et un increvable voyageur. “Dans cinq ans, nous serons comme New York et Paris réunis en terme d’attractivité. Dubai est un hub pour 2,5 milliards de personnes”, assure-t-il. Ses malls et ses complexes immobiliers sont un laboratoire d’idées. “Je fais plus que bâtir, je crée une communauté de vie. Demain, mes malls seront traversés par des trams pour recréer l’atmosphère d’une ville”, prévient-il. Ébranlé par l’explosion de la bulle immobilière en 2008, Emaar a repris des couleurs et s’est mobilisé pour l’Expo 2020. Lorsqu’il ne se ressource pas dans le désert, Mohamed Alabbar puise son inspiration aux États-Unis, “le pays, dit-il, de l’innovation, de Hollywood à Twitter en passant par Facebook”.

Bruna Basini – Le Journal du Dimanche