Une marocaine s’attaque à l’Everest

Alpinisme.jpg
 

Arrivée au camp de basse du massif de l’Everest début avril, l’alpiniste marocaine Bouchra Baibanou se rapproche de plus en plus du sommet de la plus haute montagne au monde. Mardi, elle a pu traverser le glacier du Khumbu, première étape difficile sur le parcours vers le sommet.

L’alpiniste marocaine, Bouchra Baibanou, a entamé, lundi dernier, les préparatifs pour escalader la montagne de l’Everest. Arrivée au début du mois d’avril au Népal, Baibanou a passé 3 semaines au camp de base de la plus haute montagne au monde qui culmine à 5.300 m d’altitude afin de s’acclimater au manque d’oxygène et à l’altitude. Mardi, elle a pu traverser une des étapes les plus difficiles sur le chemin du sommet.

Le glacier du Khumbu qui culmine à 5.600 mètres d’altitude était une rude épreuve pour l’alpiniste qui a dû slalomer entre les nombreuses crevasses et les monticules de glaces qui jonchent cette partie de la montagne. Avec l’aide des sherpas népalais, Baibanou a réussi à dépasser cette étape, la première phase avant l’arrivée au camp 2 qui culmine à 7.700 m d’altitude. Jeudi, l’aventurière marocaine entamera une ascension de 3 jours vers le camp 3 (8.300 m) puis reviendra au camp de base en attendant une fenêtre météo qui lui permettrait d’accéder au sommet de la montagne. En parallèle à l’aventure de Baibanou sur le toit du monde, une alpiniste marocaine, Ghizlane Akaar, s’apprête elle aussi à relever le défi de l’Everest qu’elle a déjà essayé d’appréhender à plusieurs reprises.              

Source:  lematin.ma