L’Histoire du Rif

Guerre du RifChronologie De L’histoire du Rif‏

Ve av. JC – Les Phéniciens font leur apparition sur les côtes atlantiques du Maroc et y créent des comptoirs : Liks (Larache), Tingi (Tanger), plus tard Tamuda (Tétouan). Ils seront remplacés par les Carthaginois

IVe av. JC – Création d’un royaume de Maurétanie au nord du Maroc actuel par des tribus berbères. Sa capitale est Volubilis.
IIe av. JC – Début de l’influence romaine : une brillante civilisation berbéro-romaine se développe. Les rois berbères restent en place.
25 av JC-23 ap. JC – Règne de Juba II, le plus célèbre des rois de Maurétanie. Il réside à Volubilis.
40-42 ap. JC – Conquête de la Maurétanie par les armées romaines. Elle sera divisée en deux provinces : à l’ouest, la Tingitane, avec pour capitale Tingis (Tanger); à l’est, la Césarée (sur territoire de l’Algérie actuelle). Les Berbères du Rif et de l’Atlas conservent leur indépendance.
IIIe siècle – Christianisation de la Maurétanie, bien que Rome ne contrôle plus qu’une petite région au nord-ouest du pays.
429 – Passage des Vandales qui mettent fin à la présence romaine. Les cités latines se maintiennent, mais il n’y a plus de pouvoir structuré.
533 – Les Byzantins s’installent à Ceuta et à Mogador (future Essaouira) et occupent une partie de la région.
1399: Henri II de Castille envahit Tétouan
1415 : Don Jaolo 1er occupe Ceuta
1437 : Attaque de Tanger par les Espagnols ; le nord du Maroc passe sous le contrôle des Beni Ouattas
1471 : Prise de Tanger et d’Azila par les Portugais
1459 : Attaque de Larache
1457 : Occupation de Melilla
1506 : Prise espagnole du rocher de Velez, puis des villes de Balkis et de Badis
1509-1659 : Dynastie des Saadiens qui occupent en 1526 le Touat (région du Sahara Algérien) et une partie de l’Afrique
1522 : Les Rifains enlèvent le Penon de Velez aux espagnols
1531: Les Rifains reprennent R’assaça aux Espagnols
1529-1578 : Débarquement et installation française à Larache
1610: Prise de Laraiche par les Espagnols
1578 : Bataille dite des trois rois (oppose les forces marocaines aux forces portugaises). Mort de Al Moutaouakil (prétendant au trône marocain) et du sultan Abdelmalek.
1659 : Intronisation de la dynastie des Alaouites
1664 : Catherine de Bragance apporte Tanger en dot à l’Angleterre
1672-1727 : Règne de Moulay Ismael
1673 : Prise espagnole du rocher de Nekour au large d’Ajdir
1681 : Amar Ben Haddou Ar-Rify et son armée rifaine assiègent d’Al Mahdya et finissent par s’emparer de la ville
1684-1694 : Occupation anglaise de Tanger
1684 : Les rifains sous le commandement d’ Ali ben Abdallah Ar-Rify chassent les Anglais de Tanger et s’installent dans la ville
1689-1690 : Occupation espagnole de Larache et de Asilah
1691 : Reprise d’Asilah par les Rifains. Ahmed Ben Haddou met le siège devant Ceuta pendant que son cousin Ali ben Abdallah Ar-Rify parvient à s’emparer d’un fort à Badis
1712 : Mort d’Ali ben Abdallah Ar-rify, son fils Ahmed Ben Ali Ar-Rify lui succède comme Pacha de la ville de Tanger
1727 : Les Tétouanais se soulèvent contre le pouvoir rifain
1738 : Tétouan est soumise par le Pacha Ahmed Ben Ali Ar-Rify qui étend ainsi son pouvoir sur tout le rif occidental .
1739 : Le Pacha Ahmed s’allie avec Le sultan al Mustady détrôné par son frère et entre ouvertement en rébellion contre le nouveau sultan .
1743 : Bataille d’Al-Manza entre le pacha Ahmed et l’armée du sultan Abdallah – Mort du pacha Ahmed Le Sultan Abdallah s’installe à Tanger durant quarante jours , s’accapare les richesse Ahmad Ar-Rify et persécute sa famille .
1747 : Le Pacha Abd al-Karim ben Ali Ar-Rify succède à son défunt frère. Les rifains de Tanger chassent Al Mustady
1766 : Le sultan Mohammed doit faire face à une grande révolte dans le Rif. Accusé d’en être l’inspirateur le Pacha Abd ac-cadoq Ar-Rify (fils du pacha Ahmed et successeur du pacha Abd al- Karim ) est arrêté , sa famille et tous les rifains influents de Tanger exilés. Le sultan établit à Tanger une garnison de abids chargée de surveiller et de contenir les rifains .
1811-1817 : Révolte montagnarde ; les rifains sont défaits en 1813 mais les gens du moyen atlas parviendront à battre le sultan alaouite en 1817
1844 : Bombardement de Tanger par le prince de Joinville et bataille franco-marocaine d’Isly qui se solde par la défaite des marocains
1845 : Eviction de l’Emir Abdelkader du Rif, massacre de deux villages rifains qui ont refusé de livrer l’emir
1844 : Signature du traité de Tanger
1845 : Traité franco-marocain de Lalla Maghnia érigeant une 1845 Traité franco-marocain de Lalla Maghnia érigeant une frontière artificielle entre le Maroc et l’Algérie
1860 : Naissance du cadi Abdelkrim
1863-1898 : Attaques Rifaines contres les présides (places fortes) espagnoles
1864-1900 : Expéditions punitives sultaniennes contre les Rifains
1882 : Naissance de Mohamed Ben Abdelkrim El Khatabi à Ajdir dans la tribu berbère des Beni-Ouariaghi
1902 : Bou Hamara el-Roghi (l’homme à l’ânesse), un notable de la cour du sultan Abdelaziz revenu sous une fausse identité au Maroc après avoir connu 1’exil en Algérie, se fait proclamer chérif de Taza. Sous couvert de pieux sentiments, il conduit les Berbères de la région à se révolter contre le sultan. Bou Hamara el-Roghi reste maître de la ville pendant sept ans mais, après avoir vendu aux Espagnols des concessions minières, il perd le soutien des tribus de la montagne. I1 sera capturé en 1909 puis livré aux fauves, fusillé et brûlé à Fès sur ordre du sultan Moulay Hafid
1902-1904 : Séjour de Mohamed Ben Abdelkrim à Fès
1905 : Création par le comte de Romanonès de la Compagnie des mines du Rif
1906 : Mohamed Ben Abdelkrim arrive à Melilla. Il devient instituteur et chroniqueur au Telegrama del Rif
1907 : Abdelkrim devient secrétaire du Bureau des affaires indigènes
1912 : Mort d’Ameziane et fin de la guerre hispano-marocaine
1913 : Mohamed Ben Abdelkrim est fait chevalier de l’ordre d’Isabel la Catholique
1914 : Mohamed Ben Abdelkrim devient cadi des tribunaux de Melilla
1915 : Mohamed Ben Abdelkrim blessé est arrêté à Melilla puis emprisonné
1917 : Les biens du Cadi Abdelkrim sont ravagés, il décide de retourner à Melilla
1917 : Agitation dans le Souss
1918-1919 : M’Hammed et Mohamed Ben Abdelkrim rentrent à Ajdir.
1919 : La France propose l’achat du Rif à l’Espagne
1920 : Mort du Cadi Abdelkrim. Le général Sylvestre se rend à Anoual pour maîtriser le soulèvement impulsé par Abdelkrim
1921 : Abdelkrim devient le chef de l’armée des combattants du Rif. Le 22 juin
22 juin 1921 : la bataille d’Anoual se solde par une écrasante victoire des Rifains. Quelques 20 000 soldats espagnols sont tués et des milliers sont faits prisonniers
1921-1927 : Utilisation massive par l’armée espagnole du phosgène, du diphosgène, de la chloropicrine et, surtout, de l’ypérite, un produit plus connu sous le nom de gaz moutarde
1922 : Voyages de délégation Rifaines en France et en Angleterre
1923 : Proclamation de la République du Rif
1924 : Blocus français du Rif ; avance française dans l’Ouergha ; prise de Chaouen par l’armée du Rif
1925 : Attaque Rifaine dans l’Ouergha.
Seconde guerre franco-rifaine
25 mai 1926: le chef berbère Abdelkrim se rend aux troupes françaises, mettant un terme à cinq ans de lutte anticoloniale dans le Rif. Il est exilé sur l’île de la Réunion.
Création de la ville d’Al Hoceima par les Espagnols
1931 : Mort à la Réunion de la mère d’Abdelkrim
1947 : Départ d’Abdelkrim de la Réunion, il est accueilli en Egypte
1945-1950 : Abdelkrim préside au Caire le Comité du Maghreb
1953 : Mort du d’Abdesselem El Khattabi (frère d’Abdelkrim)
1958-1959 : Emeutes des Rifains en signe de contestation la contre marginalisation et l’abandon auxquels ils sont voués. Ces émeutes ont créé chez Hassan II la conscience d’un risque qu’il fallait mater pour la survie du régime. Ce serait avec une aberrante complaisance que des milliers de civils seront massacrés
1960 : Mohamed V rencontre Abdelkrim au Caire
Juin 1965: Emeutes populaires sévèrement réprimées, le roi suspendit le Parlement et assuma les pleins pouvoirs, occupant également la fonction de Premier ministre
1960-1990 : Années de plomb au Maroc, violentes répressions dans le Rif, exactions et graves entraves aux droits de l’homme commises sous le règne de Hassan II
1963 : Mort de Mohamed Ben Abdelkrim El Khatabi
1981 : Emeutes dues à la hausse du prix des denrées de base
Janvier 1984 : Le Maroc connaît une vague d’émeutes qui éclatent de nouveau contre la hausse des prix des produits alimentaires de base. Ces émeutes seront également causées par les mesures prises par les autorités locales pour limiter la contrebande dans l’enclave
espagnole de Melilla et le trafic de cannabis dans toute la région du nord
Décembre 1990 : Une nouvelle vague d’émeutes nées à Fès se propagent à Tanger, Tétouan et Al Hoceima. Les sources officielles font état de 40 morts alors que les sources officieuses parlent de plus d’un millier de victimes pour la seule ville de Fès
Octobre 2001 : Discours d’Ajdir et promulgation du Dahir portant création de l’IRCAM
24 février 2004 : Séisme sans précèdent à Al Hoceima ; environ 700 morts et un millier de blessés
A partir du 21décembre 2004 : Auditions par l’IER (Instance Equité et Réconciliation) des victimes des exactions des années de plomb

La Guerre du Rif

La guerre du Rif (1921/1926): Une guerre tabou.
Abdelkrim El Khattabi Ajdir (Rif) 1882 / Le Caire, 1963.

Originaire de la tribu Aït Ouriaghel, il étudia à la grande mosquée Alquaraouiyine à Fès, puis en Espagne étudia la mine et la technologie militaire, devint cadi à Melilla (1915); emprisonné par les Espagnols (1917) après qu’il eut tenté de soulever les populations contre la pénétration coloniale, il refusa de collaborer avec l’administration du protectorat, il se retira à Ajdir, d’où il prêcha la guerre sainte contre les Européens.
Je tenais également à préciser que le Rif a été victime de bombardements chimiques c’est en partie ce qui à poussé l’Emir et les Rifains à déposer les armes. Des utilisations qu’ont dissimulé l’Espagne, la France, leurs alliés ainsi que les collabos (non précisé dans la vidéo).