Les Emirats au Brésil

bresil dubaiA 13h30 aujourd’hui, heure locale au Brésil (20h30 aux Emirats Arabes Unis), le drapeau des Emirats Arabes Unis sera hissé au village olympique, à Rio de Janeiro, 24 heures avant la lancement de la 31ème édition des Jeux Olympiques, qui se terminera le 21 Août.
Les Jeux Olympiques d’été de Rio verront la participation de 10,903 athlètes, venus de 206 pays, en compétition dans 42 disciplines sportives. L’événement sera suivi par Khaled Al Mualla, Ambassadeur des Emirats Arabes Unis au Brésil; Mohammed Al Kamali; Secrétaire général du Comité national olympique des Emirats Arabes Unis (CNP), Dawood Al Hajri, Secrétaire général adjoint du Comité national olympique des Emirats Arabes Unis; le major-général Ahmed Al Raysi ; Abdul Mohsen Al Dosari, et plusieurs membres de l’ambassade des Emirats Arabes Unis ainsi que les athlètes qui sont arrivés à Rio.
Six athlètes des Emirats Arabes Unis sont déjà arrivés à Rio : Yousif Mirza, Saif bin Fetais, Khaled Al Kaabi, Nada Al Badwawi, Yaqoub Al Saadi et Aysha Al Baluchi. Le reste des athlètes va les rejoindre bientôt.
Les Emirats Arabes Unis délivrent un message de paix et d’amitié dans le monde à travers les Jeux Olympiques de Rio, selon la CNP, qui a ajouté que sous la présidence de Son Altesse Cheikh Ahmed bin Mohammed Al Maktoum, le message de la CNP tourne autour du sport comme un mode de vie et une base pour la construction de l’homme, embrassant la paix, l’amitié, la solidarité, la concurrence loyale, le respect réciproque et la réorganisation du mouvement olympique des Emirats Arabes Unis de jouer un rôle de premier plan dans les événements internes et externes de tous types.
«Le Comité national Olympique est axé sur la promotion de l’expertise des idéaux olympiques, de co-exploitation et de partage, en utilisant les talents, renforçant les compétences, la diffusion des valeurs olympiques, l’amélioration de l’identité nationale, et de servir la communauté ».
Sultan bin Mijrin, Président de la Fédération d’haltérophilie, a déclaré que leur participation aux Jeux olympiques pour la deuxième fois consécutive est en soi un exploit pour la discipline qui avait vu des succès considérables dans un court laps de temps, permettant aux femmes pratiquant l’haltérophilie de prendre part aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.
Il a ajouté : « Les femmes des Emirats Arabes Unis prennent des mesures solides dans les Jeux olympiques et les athlètes féminines ont touché un niveau record alors que le pays est représenté par quatre athlètes féminines, ce qui témoigne des améliorations apportées à cet égard et l’immense soutien accordés par les dirigeants des Emirats Arabes Unis à ce secteur. De même, les sports individuels dans les Emirats Arabes Unis ont un avenir prometteur, et nous proposent de grands espoirs sur nos athlètes qui sont ici plus que pour concurrencer que pour le spectacle. Décrocher une seconde médaille olympique est le minimum que nous puissions offrir à notre nation et à ses dirigeants. L’haltérophilie a tracé son chemin dans les Jeux Olympiques à travers des compétitions et je souhaite à Aysha et à tous les athlètes participants aux Jeux le succès dans l’accomplissement de leur talent. ”
Le tireur émirati, Khalid Al Kaabi, s’apprête à donner la touche finale à son événement du 10 Août, où il cherche à réitérer son succès dans le Championnat d’Asie, après sa qualification surprise pour Rio. Son entraîneur Sheikh Ahmed bin Hasher l’entraînait pour les Jeux Olympiques de Tokyo, mais Al Kaabi a surpris tous les favoris en se qualifiant à Rio.
Al Kaabi a noté que, malgré les nombreux défis auxquels il a dû faire face, que ce soit dans le village olympique ou sur la piste, il ne perd pas son objectif ultime de représenter honorablement les Émirats Arabes Unis. “Nous sommes venus ici pour concourir et remporter, pas pour nous amuser ou tout simplement participer,” a-t-il ajouté.
Al Kaabi a dit qu’il avait fait plusieurs notes, qu’il discuterait avec l’Association de tir et le Comité national olympique afin d’élaborer des plans pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Chaque tireur ici, dit-il, se vantait d’avoir un corps technique et médical dédié. “Nous devons adopter la même approche pour servir les tireurs émiratis talentueux, comme le sport fait partie de notre patrimoine. Donc, si nous nous concentrons sur les détails minutieux, nous allons atteindre le podium dans toutes les compétitions, y compris les Jeux Olympiques,” a-t-il noté.
“Les champions du monde se sont entrainés depuis les derniers Jeux olympiques, et si nous voulons obtenir le meilleur d’entre eux, nous devrions commencer l’entraînement de Tokyo 2020 à Rio”, a-t-il ajouté.
L’observateur international de handball, Omar Al Zubair est arrivé à Rio hier pour officier dans les événements de handball après avoir été sélectionné par la Fédération Internationale de Handball en tant qu’ambassadeur pour l’Asie dans ces Jeux Olympiques, étant ainsi le seul superviseur technique de handball arabe de l’événement.
Al Zubair est le premier Emirati choisi pour l’observation technique dans un jeu de groupe dans les Jeux Olympiques, et en est à sa septième apparition.
Source: WAM