Les chiites du Koweït

koweit commerceDans la cité-Etat du Koweït, les tensions confessionnelles sont maintenues en sourdine. Les chiites (environ le tiers du 1,3 million de nationaux) sont beaucoup mieux intégrés qu’en Arabie saoudite et à Bahreïn. Le partage de la rente pétrolière et le relatif pluralisme en vigueur dans le pays, qui contraste avec les systèmes autocratiques prévalant chez ses voisins, ont facilité cette insertion.

Même si leur représentation n’a pas toujours été proportionnelle à leur poids dans la population, les chiites ont toujours siégé au Parlement et occupé des postes de ministre.

Leur accès aux cercles de pouvoir économique et politique s’est accru en 2008, quand l’ensemble des différents courants politico-religieux chiites se sont unifiés, avant d’être cooptés par la famille régnante sunnite, les Al-Sabah. Au Koweït, paradoxe frappant, les chiites sont pro-pouvoir, y compris ceux qui suivent la marjaaya (« source d’imitation ») du Guide suprême iranien, l’ayatollah Khamenei, tandis que le courant…

En savoir plus sur lemonde.fr…