Le secteur immobilier de Dubaï en 2014

agent-immobilier-dubaiLes développeurs de Dubaï lancent des nouveaux projets correspondants à la demande des investisseurs bien nantis, attestant d’une reprise importance du secteur de l’immobilier.
Al Barari met ainsi l’accent sur des villas dans une collectivité à faible densité et dont les prix se situent résolument dans le haut de gamme.
«Dès le départ, Al Barari était conçue comme une communauté à usage mixte, et l’ajout d’éléments commerciaux / de détail fait maintenant partie de ce développement, » déclare Mohammad Zaal, CEO.
Trois bâtiments sont prévus dans une première phase, avec déjà 90% des 157 unités vendues à ce jour. La deuxième phase sera lancée commercialement début avril et la troisième cet été. «Les acheteurs représentent aujourd’hui un mélange d’investisseurs nouveaux et anciens, » affirme Zaal.
Une autre communauté super-premium figure également dans les options des investisseurs : Meydan Sobha vient de lancer les villas de District One de Mohammad bin Rashid City. “Il existe une pénurie relative actuellement en villas dont le prix varie entre 10 millions et 20 millions de dirhams,’’ affirme Cecilia Reinaldo, directeur général de Fine and Country UAE.
Partout à Dubaï, les locations de villas ont augmenté de 20 pour cent en glissement annuel à la fin du quatrième trimestre de l’année dernière, selon les dernières données Asteco.