Le marché boursier de Dubai et d’Abu Dhabi

bourse dubai abu dhabiL’indice boursier de Dubaï a fortement progressé hier suite à une augmentation de fonds étrangers. La société Emaar menait la tendance, ainsi que les actions de la Al Salam Bank du Bahreïn, Arabtec et la société de climatisation urbaine Tabreed.
Le niveau de l’indice DFM est arrivé à 1.819,01 points en fin de session, un niveau jamais atteint ces dernières années. La tendance à la hausse du marché devrait se poursuivre et l’indice pourrait arriver aux alentours de 1850 points dès cette semaine. Les analystes estiment le potentiel de l’indice DFM aussi haut que 2.200-2.400 points à moyen terme. Les sentiments du marché renouent avec l’optimisme après une longue accalmie et se reflètent par l’injection de nouveaux fonds étrangers depuis le début de l’année.
Dans l’ensemble, près de 342.620.000 parts, d’une valeur cumulée d’environ Dh473,65 millions, se sont échangées sur le marché, dont environ 32,3 millions actions Emaar d’une valeur totale d’environ Dh147,83 millions, affichant une hausse de 3,57 pour cent à Dh4,64. Tabreed augmentait de 1,2 pour cent pour clôturer à Dh1,69, tandis que l’action Arabtec augmentait de 0,72 pour cent à Dh2,78.
Les actions de 19 sociétés sur les 30 négociées hier étaient en hausse, 7 titres en baisse et 4 inchangées. La principale hausse de la journée provenant de Salam_Bah Al Salam Bank – Bahreïn (plus 14,97 pour cent), tandis que Mazaya était le grand perdant de la journée (moins 10 pour cent).
L’indice général d’Abu Dhabi Securities Exchange (ADX) clôturait hier avec un gain de 0,6 pour cent à 2.799,63, très proche du niveau de résistance de 2.800 points et dont le franchissement pourrait ouvrir des possibilités pour l’afflux de davantage de fonds (étrangers). Le marché était porté par un rassemblement de valeurs bancaires et immobilières.
Le marché d’Abu Dhabi affiche une série de hausses depuis lundi dernier, après l’annonce par les conseils d’administration d’Aldar Properties et de Sorouh Real Estate sur une éventuelle fusion des deux sociétés immobilières, conduisant à la création d’une entreprise pesant 15 milliards de dollars (Dh55 milliards), soit l’une des plus grandes sociétés immobilières cotées en bourse au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les actionnaires Sorouh recevraient 1.288 actions Aldar pour chaque action détenue dans Sorouh.
Les prix fermes du pétrole sur le marché mondial, un des piliers des exportations d’Abou Dhabi, et l’amélioration des indicateurs financiers mondiaux, permettent aussi d’améliorer les sentiments du marché, sur lequel les investisseurs s’attendent à une plus grande liquidité provenant des investisseurs étrangers suite à l’annonce conjointe d’Aldar et de Sorouh. La valeur cumulée des transactions sur actions s’établissait hier à Dh166,87 millions selon Gulf News.