Le Koweït veut geler sa production de pétrole

koweit petroleUn membre de l’OPEP de plus, le Koweït, a pris la décision de geler sa production de pétrole à son niveau actuel, suite à l’initiative de la Russie et de pays membres de l’organisation. Chaque jour, le Koweït extrait environ trois millions de barils de brut. Pour envisager la possibilité de réduire l’extraction de pétrole, il importe de réduire les ressources pétrolières, indique Bloomberg.

L’accord adopté est destiné à endiguer la chute des cours des hydrocarbures, et sa durée est estimée au moins à trois mois.

Plus tôt dans la journée, la Russie et plusieurs pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se sont mis d’accord pour geler leur production de pétrole à son niveau de janvier. La Russie, l’Arabie saoudite, le Qatar et le Venezuela ont conclu cet accord à condition que d’autres grands producteurs fassent de même.

L’Équateur, l’Algérie, le Nigeria et Oman ont également approuvé le gel de la production de pétrole par la suite, vient de déclarer le ministre vénézuélien du Pétrole Eulogio del Pino à Bloomberg.

Ainsi, au moins huit des 12 pays membres de l’OPEP se sont décidés au gel de la production. L’Iran et l’Azerbaïdjan (non membre de l’OPEP) se sont prononcés contre cette mesure.