Le fret maritime à Dubaï

fret maritime abu dhabiLes volumes du fret maritime à Dubaï enregistraient un pic notable en décembre et, plus important encore du point de vue du secteur, maintiennent ce niveau depuis. Les tarifs restent par contre stables, permettant selon les spécialistes de fournir l’élan nécessaire pour maintenir la tendance. “Depuis

décembre, il n’y a pas de gain notable sur les taux,” déclare Shamsudeen Ahmad, responsable des

opérations au Moyen-Orient de l’Allemand Leschaco Freight Solutions.

« En règle générale, une augmentation de la demande est accompagnée par une pénurie de capacité sur les lignes principales – ce qui ne s’est pas produit maintenant et explique la stabilité des taux. » “Il se pourrait que l’industrie du transport maritime soit encore au stade d’essayer de venir à bout des

capacités massives créées avant la crise. Un grand nombre de consolidations se sont produites depuis lors et continuent de nos jours.”

Pendant la récession, les taux de fret chutaient de 20 pour cent, selon le secteur, avec des baisses dans certains cas jusqu’à 30 pour cent. “Je ne pense pas qu’il y aura une augmentation importante des taux à court et moyen terme,” déclare Ahmad. “Sauf les augmentations normales en raison d’un

raffermissement des prix du carburant.”

Selon Raghu Menon, dirigeant de la société logistique Hexxomatrix basée à Sharjah, « Les taux ne devraient pas s’améliorer beaucoup jusqu’en 2014, malgré l’annonce d’augmentations par des lignes maritimes comme MSC Mediterranean Shipping, informant ses clients de l’augmentation de la contribution bunker pour les cargaisons entre l’Europe et le Moyen-Orient à partir du

1e mars. »

Une autre ligne maritime a augmenté les taux sur la route Inde-Moyen Orient-Afrique de l’Est de 200 dollars par TEU en février, et une augmentation de 150 dollar/TEU à partir du 1e mars.

Les hausses des volumes dans les ports émiriens représentent un avantage pour les Emirats, confirmant son statut de plaque tournante régionale.

Leschaco, le spécialiste allemand de la logistique depuis 1879, a mis en place une base opérationnelle à Dubaï, marquant l’implication directe de l’entreprise dans la région, auparavant desservie par des filiales.

“La société, historiquement forte en Europe, a développé le réseau en Extrême-Orient et en Amérique du Sud,” rappelle Shamsudeen Ahmad. “Le Moyen-Orient était encore un maillon manquant dans la chaîne et est maintenant couvert.” À l’avenir, la société pourrait envisager d’investir dans une base de stockage
pour les services tiers de logistique et étendre son réseau pour y inclure l’Arabie Saoudite et le Qatar.

“Nous avons certainement un rôle majeur à jouer en tant qu’opérateur tiers de la logistique, mais il s’agit d’une autre étape du développement,” affirme Ahmad selon Gulf News.