Le chocolat serait davantage consommé par les dépressifs

chocolat-qatarD’après une étude réalisée par l’université de Californie, la consommation de chocolat serait plus importante chez les personnes dites dépressives.

Une étude basée sur 931 hommes et femmes aurait démontré que les personnes à tendance dépressive mangent jusqu’à deux fois plus de chocolat que les autres. Ainsi, les individus dits non-dépressifs mangeraient 150 grammes de chocolat par mois contre 250 grammes pour les personnes présentant des signes de dépression. Pour les individus en dépression profonde, la consommation mensuelle a atteint les 350 grammes. Selon les scientifiques, le chocolat disposerait de propriétés améliorant l’humeur. Et le docteur Béatrice Golomb d’expliquer : “Les conclusions de cette étude ne paraissent pas s’expliquer par une augmentation générale de caféine, de matières grasses ou de glucides, ce qui laisse penser que nos résultats sont spécifiques au fait de consommer certaines quantités de chocolat.”

Source