Le carburant subventionné aux Emirts arabes unis

Les Emirats arabes unis, qui devraient être en déficit cette année, suppriment les subventions accordées à leurs ressortissants sur l’essence et le diesel. Les prix seront libéralisés dès le mois d’août.

Fini le carburant pas cher aux Emirats arabes unis (EAU)… qui l’aurait cru ? Certainement pas les automobilistes des sept émirats concernés (Abou Dabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras el

Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn) qui constituent l’un des plus grands producteurs de pétrole au monde. Et pourtant, Abou Dabi, la capitale fédérale, a annoncé mercredi la suppression des subventions sur l’essence et le diesel et la libéralisation de leurs prix dès le mois d’août.

“Les prix à la pompe de l’essence et du diesel seront fixés sur la base des prix internationaux et, en conséquence, ajustés chaque mois. L’essence est vendue actuellement aux automobilistes à 1,83 dirham (50 cents) et le diesel à 2,35 dirhams (64 cents)“, a précisé le ministère de l’Energie. Un comité spécial se réunira le 28 juillet pour annoncer les nouveaux prix. Il tiendra des réunions similaires tous les mois.

Le ministre de l’Energie, Souhail al-Mazrouei, a indiqué que la mesure était “conform

e aux tendances économiques internationales à libéraliser les marchés et à renforcer la compétitivité”. Selon lui, cette décision permettra de réduire la consommation de produits pétroliers et encouragera le recours à des moyens de transport plus écologiques, dont les voitures électriques.

Lire la suite sur Lesechos.fr…