La finance islamique en Afrique

Le groupe bancaire camerounais vient d’ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première au Cameroun et en Afrique centrale.

Le 20 février, Afriland First Bank (AFB) s’est officiellement lancée dans la finance islamique. Cela se traduit notamment par l’ouverture à Yaoundé, la capitale du Cameroun, d’une agence dédiée, proposant des produits bancaires conformes à la charia : une première dans le pays et en Afrique centrale.

D’autres agences spécialisées ouvriront leurs portes dans le pays et dans la région, a fait savoir le groupe bancaire qui est implanté notamment en RD Congo, en Guinée équatoriale et à Sao Tomé-et-Principe.

“Nous tablons sur 2 milliards de F CFA [3 millions d’euros] crédits et la collecte de 3 milliards de F CFA à travers les comptes chèques islamiques, durant la première année”, avance Youssoufa Bouba, le directeur de la finance spécialisée à AFB. Pour se lancer dans la finance islamique, le groupe bancaire camerounais a bénéficié durant les trois dernières années de l’accompagnement de la Société internationale de développement du secteur privé (SID). La filiale de la Banque islamique de développement (BID) a contribué au choix des produits, à la formation du personnel et a apporté son assistance en termes de conseils, notamment dans l’acquisition du module informatique de gestion.

Lire la suite sur Jeune Afrique…