La banque Gonet s’implante aux Emirats arabes unis

banque-emirats-abu dhabi dubaiLa banque privée genevoise annonce l’ouverture d’un bureau de représentation à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis. Entretien avec Nicolas Gonet. La banque privée genevoise Gonet & Cie a annoncé aujourd’hui l’ouverture d’un bureau de représentation à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis. La maison ne cesse de grandir: elle comptait 30 collaborateurs début 2009 contre 120 aujourd’hui, alors que dans le secteur la tendance est au dégraissage. Entretien avec son associé Nicolas Gonet.

Pourquoi ouvrir un bureau à Abu Dhabi?

Le Moyen-Orient, et Abu Dhabi en particulier, est dans une forte dynamique de création de richesse et de recherche d’investissements, de plus nous avons trouvé les bonnes compétences (le responsable du bureau Jean-Marc Suter est actif dans la région depuis plus de dix ans) et les bons contacts. Nous avons donc saisi l’opportunité de servir une clientèle essentiellement régionale, dont les comptes seront ouverts et gérés à Genève.

L’image des banques suisses reste-t-elle bonne dans ce pays? Et ailleurs?

L’aura demeure très bonne au Moyen-Orient. Nous y ajoutons pour notre part un côté traditionnel et prudent qui est apprécié dans cette région du monde. Partout ailleurs la Suisse reste perçue comme un havre de stabilité qui incite encore des clients privés à y déposer leur argent, attirés par notre savoir-faire dans le private banking ou échaudés par les crises financières.

Qu’en est-il de votre présence à Singapour, où vous avez ouvert un bureau en 2011?

Nous allons initier sous peu un processus de désengagement de Singapour. Après plus de deux ans de présence nous faisons le constat que le modèle d’affaire ne nous semble pas durablement viable, même avec une masse très satisfaisante collectée avec des clients exclusivement asiatiques, mais qui recherchent des services souvent plus proches de la banque d’affaires. Nous préférons nous concentrer et investir sur d’autres projets, tout en servant certains clients asiatiques depuis la Suisse. Lire la suite sur tdg.ch…