Les investissements de Dubai à Madagascar

Mahajanga dubaiLe maire de Mahajanga, Mokhtar Salim Andrianto­manga se démène pour trouver des partenaires afin de développer la ville. Samedi dernier, une convention de partenariat avec des investisseurs de Dubaï a été signée, à la salle de réunion du Conseil municipal. Le président du Conseil municipal de la commune urbaine de Mahajanga, Gervais Paul Rasoanaivo, a également participé à la signature.
Le co-président du Platinium Group Madagascar, représenté par Ny Rado Rafalimanana, également fondateur de l’ONG Ny fanahy no maha-Olona (FMO), a représenté les investisseurs arabes.
La coopération bilatérale est axée sur cinq points. La transformation des déchets en énergie renouvelable, le développement touristique dans la mise en place d’une nouvelle ville et la construction de logements habitables, l’amélioration du transport public, des infrastructures routières construites selon de nouvelles technologies peu chères, ainsi que la création d’emplois pour les jeunes sont les cinq points importants de ce partenariat public-privé.
Des renforcements de capacités seront apportés aux jeunes par des experts et des opérateurs économiques dans la création d’emplois. Ce sera un projet à long terme.
« Le master plan n’a jamais été élaboré à Madagascar. Or, son élaboration est très importante avant toute chose. Le maire de la ville de Mahajanga est le premier à accepter de le faire. D’ailleurs, elle sera la première commune-modèle choisie par l’ONG FMO pour la réalisation de la coopération avec Antsirabe. Nous sommes encore en train de chercher la troisième ville pour le même projet », a expliqué Ny Rado Rafali­manana.
Ainsi, une descente dans les bas quartiers a eu lieu, samedi matin, dont à Tsararano. Les délégations ont visité le pont Mady,où à chaque période de pluies, les eaux inondent les habitations et la voie publique de ce quartier. Des études d’impacts environnementaux seront effectuées avec des techniciens de Dubaï.
« Le développement de la ville est l’objectif de la coopération. L’intérêt commun est mis en avant. La transparence dans la gestion sera de mise. Tout le monde doit être prêt pour le changement et la transformation », a exhorté Mokhtar Salim Andriantomanga.

Source: lexpressmada.com