Haltérophilie aux Emirats arabes unis

Haltérophilie dubaiLes espoirs d’Aisha Al Balooshi de finir dans le top 10 de l’haltérophilie féminine aux Jeux Olympiques de Rio sont tombés à court ce lundi soir.
La débutante émirienne a réussi un total de 162 kg, soit 72 kg à l’arraché et 90 à l’épaulé-jeté.
Avant le tournoi, Ridha Ayachi, son entraîneur, avait vu les Jeux olympiques comme un tremplin dans son développement.
“Après les Jeux olympiques, nous avons beaucoup de plans et de nombreux objectifs que nous aimerions atteindre, comme gagner une médaille d’or aux championnats arabes et de l’Asie de l’Ouest,” affirme Ayachi.
“Nous allons bénéficier de cette expérience pour travailler encore plus dur et d’obtenir de bons résultats aux championnats du monde de l’an prochain.” selon The National.