Fouilles archéologiques à Sharjah

archeologie sharjahLes campagnes de fouilles archéologiques continuent à Sharjah, notamment avec une mission belge de l’Université de Gand sur le site de Mleiha.La mission a permis de découvrir des restes de constructions résidentielles et diverses collections de poteries et d’autres objets. Des fouilles étaient aussi réalisées par une mission conjointe de l’Université de Tübingen en Allemagne et le département des Antiquités de Sharjah.

Cette mission conjointe a poursuivi ses travaux sur un site datant de l’Age du Bronze dans le Wadi Al Hillou, l’un des sites archéologiques les plus importants de la région et un ancien centre d’exploitation minière du cuivre brut et de moulage des lingots de bronze. Les découvertes ont permis de mettre à jour des fonderies de minéraux. Une mission archéologique du Bryn College aux Etats-Unis continue aussi de travailler sur le site Muweilah, datant de l’âge du fer. L’excavation du site coïncide avec les travaux d’autres fouilles à Tal Al Abraq, l’une des plus grandes jamais entreprise dans la région. La mission a commencé la fouille de la région Hamriyya, où les signes archéologiques indiquent l’existence de ruines datant de l’Age du Fer.

Une mission archéologique locale du département des antiquités de Sharjah poursuit aussi son travail sur les différents sites des régions centrales et orientales de l’émirat.
La section des antiquités du département de la culture et de l’information de Sharjah annonce par ailleurs d’autres missions archéologiques par plusieurs universités à travers le monde à partir du printemps de cette année selon Khaleej Times.