Share:
Notifications
Retirer tout

Bibliothèque des récits de voyages, d’exploration, biographies,

Page 4 / 4
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

Objectif : Pôle Nord de nuit
Mike Horn (Auteur) Paru en février 2008 Essai (Poche)
Mike Horn a tenté l'aventure la plus dangereuse de sa vie : rallier le pôle Nord en hiver, sans assistance ni ravitaillement. Deux mois de traversée dans un noir total, sur une glace d'une redoutable minceur, peuplée par les ours blancs, où les montagnes de blocs géants alternent avec les étendues d'eau noire et glacée.
Parce que personne ne peut réussir cet exploit en solitaire, ils sont deux : Mike, l'explorateur de tous les défis, et Borge Ousland, le légendaire Norvégien pour qui la banquise n'a pas de secrets. Comment ces deux aventuriers de l'extrême vont-ils survivre dans un environnement hostile et inhumain où l'on flirte perpétuellement avec la mort, où la vie de l'un est en permanence entre les mains de l'autre ?
En repoussant toujours plus loin leurs propres limites, Mike Horn et Borge Ousland ont été les premiers à réussir l'impossible.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 00 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

A l'école du grand nord
Mike Horn (Auteur) Paru en octobre 2006 Récit (Poche)
Mike Horn est un aventurier. De ses nombreuses expéditions il a tiré des leçons de vie. Et ce sont ces enseignements qu'il veut faire découvrir à ses filles. À ses yeux un père doit jouer le rôle de passeur, et quel meilleur endroit que ce Grand Nord où chaque geste compte, où solidarité et chaleur humaine combattent toutes les tempêtes ?

Annika et Jessica se retrouvent donc sur la glace de l'île de Bylot, où elles franchissent crevasses et ponts de neige, gravissent des sommets, montent le campement, établissent les itinéraires. Mike veille, mais il leur laisse l'initiative.

Un apprentissage universel qui aide à devenir un meilleur adulte.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 01 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

Les survivants
Piers Paul Read (Auteur) Paru en avril 1993
Le 13 octobre 1972, un bimoteur affrété par de jeunes Uruguayens étudiants et rugbymen s'écrase dans la Cordillère des Andes. Les autorités sont contraintes d'abandonner toute recherche au bout de huit jours. C'est alors que les trente-cinq survivants de l'accident prennent la décision de découper et de manger leurs camarades morts. Seize survécurent. C'est cette aventure que Piers Paul Read publia chez Grasset en 1974.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 03 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

L'aventurière des sables - 14 000 kilomètres à pied à travers les déserts australiens
14 000 kilomètres à pied à travers les déserts australiens.?
Tel est le premier grand défi que s'est lancé Sarah Marquis, en 2002. Un périple de 17 mois où elle devra affronter la faim, la soif, les feux de forêt, les dingos qui dévorent sa tente et les crocodiles qui la guettent ! Mais les paysages inoubliables qu'elle traverse, les kangourous qui dorment près d'elle et les moments rares en compagnie des Aborigènes, ce peuple merveilleux et longtemps méprisé qui survit ici depuis 60 000 ans valent tous les sacrifices. Quant à D'Joe, ce chien sauvage qu'elle a arraché à la mort et qui va la suivre sur 10 000 kilomètres, vous n'y résisterez pas !

Mais le plus important, dans ce voyage au bout d'elle-même dont son frère a assuré la logistique, fut pour la jeune femme la découverte de sa " mission de vie " : relier l'être humain à Dame Nature, lui donner envie d'explorer la Terre, de la respecter et de la protéger. Ce sera le but de tous ses futurs livres et de ses nombreuses conférences à travers le monde.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 05 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

Guide Bleu Sur la Route
Collectif (Auteur) Road Trip autour du monde en 4 x 4, van, moto... Paru le 10 octobre 2018 Récit (broché)
Changer de vie, c’est possible !

Ils sont photographes, artistes, graphistes… Un jour, ils se sont dit : et pourquoi pas ? Ils ont équipé leur véhicule favori et sont partis à l’aventure, de préférence en dehors des sentiers battus. La route est devenue leur univers, leur voiture est désormais leur maison.

Ce livre raconte leurs histoires : 23 globe-trotters qui ont tout quitté pour vivre en nomade, sans contrainte, sans attache. Ils nous emmènent aux quatre coins du monde, des Etats-Unis en Patagonie, de France jusqu’en Russie, en passant par les terres glacées d’Islande.

Leurs récits sont accompagnés de photos fascinantes et d’explications détaillées sur comment transformer son 4*4, son land-rover, son camping-car ou sa moto en « sweet home ».

Ce livre est publié en France par Les Guides Bleus (Hachette) en association avec les éditions Gestalten, qui ont créé l’ouvrage en anglais.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 08 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

L'empreinte des glaces
Romain GAROUSTE Lydie LESCARMONTIER L. Lescarmontire R. Garouste Isabelle Autissier (Préface) Carnet de voyage sur l'Astrolabe Paru le 4 octobre 2018 Beau livre (relié)
« Tout là-bas, en Terre Adélie, un petit groupe de vingt-cinq personnes connaît ses dernières semaines d'hivernage et guette mon retour. Avec un sentiment bien particulier. Un conflit intérieur partagé entre l'envie de revoir ma silhouette bleue et rouge se dessiner sur l'horizon, mais aussi l'appréhension de sortir de cet endroit confiné, sûr et protégé. Un petit cocon enfoui dans les confins glacés du monde. Car même si l'Antarctique a su montrer son caractère trempé, elle n'en reste pas moins un lieu préservé du désordre humain, offrant une vie simple, en petite communauté, où les préoccupations sommaires ont permis de cultiver les relations sociales. Dans cet environnement, chacun réapprend les bases – boire, manger, parler, vivre. Ainsi que sa place au sein de la nature. Ironie du sort quand on sait que l'Antarctique n'a jamais accueilli de peuples et a fait souffrir tant d'explorateurs. »
L'Empreinte des glaces nous embarque à bord de L'Astrolabe, navire emblématique qui a ravitaillé la terre Adélie, en Antarctique, pendant des années. Pour son dernier voyage, le bateau nous ouvre son journal de bord, comme un récit à la découverte des dernières contrées inhabitées.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 09 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

Du Groenland au Pacifique
Knud Rasmussen (Auteur) Deux ans avec des tribus Inuit Paru le 26 juin 2018
Kunupaluk : c'était le nom donné à Knud Rasmussen par les Inuit. Avec eux, qui ne se confient pas si facilement sur leurs croyances et traditions, il était arrivé à un tel degré de complicité et d'intelligence que ses travaux sont encore aujourd'hui une référence pour ceux qui s'intéressent à la grande culture de l'Arctique. Ce livre est un recueil de coutumes, contes, mythes et légendes – et même un compte-rendu des premières découvertes fossiles de la préhistoire esquimaude. Mais c’est aussi le vivant récit d'une traversée de tous les territoires habités par les Inuit. Rasmussen a été le premier européen à franchir le passage du Nord- Ouest en traîneau à chiens. C'est lui qui a le premier retrouvé les traces des expéditions perdues. Mais ces exploits sont peu de chose vis-à-vis de ce que Rasmussen nous a laissé de plus précieux, un travail de terrain qui a révélé aux yeux du monde la spiritualité authentique du peuple inuit.
Rasmussen Knud : Né à Ilulissat au Groenland le 7 juin 1879 et mort à Copenhague le 21 décembre 1933, explorateur et anthropologue. il fut le premier Européen à traverser le passage du Nord-Ouest à l'aide d'un traîneau attelé à des chiens. Surnommé le père de « l'esquimaulogie », il est connu pour ses nombreuses expéditions appelées « littéraires »

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 11 min
La Rando
(@karim_akachar)
Membre Admin

Les naufragés
François-Edouard Raynal (Auteur) vingt mois sur un récif des îles Auckland
Dans la nuit du 2 au 3 janvier 1864, le Grafton sombre au large de la Nouvelle-Zélande. Les cinq hommes qui composent l'équipage, tous de nationalités différentes, trouvent refuge sur une île inhabitée. Pendant les vingt mois qu'ils y passent, François Édouard Raynal, le second du capitaine, apparaît tour à tour comme «le consolateur, le conseiller, le guide, l'ouvrier par excellence de l'infortunée colonie». De retour dans sa patrie après vingt ans d'errance, il publie, en 1870, Les Naufragés des Auckland, qui rencontre un très vif succès en France puis à l'étranger. Comme le souligne Simon Leys dans son éclairante préface à la présente édition [collection La petite vermillon n° 350], tout porte à croire que la lecture de Raynal a inspiré à Jules Verne son roman le plus célèbre, L'Île mystérieuse.

Dans la nuit du 2 au 3 janvier 1864, le Grafton sombre au large de la Nouvelle-Zélande. Les cinq hommes qui composent l'équipage, tous de nationalités différentes - un Américain, un Français, un Norvégien, un Anglais et un Portugais -, trouvent refuge sur une île inhabitée. Pendant les 20 mois qu'ils y passent, Raynal, le second du capitaine, apparaît tour à tour comme
« le consolateur, le conseiller, le guide, l'ouvrier par excellence de l'infortunée colonie ». De retour dans sa patrie après vingt ans d'errance, il publie Les naufragés des Auckland qui rencontre un très vif succès en France puis à l'étranger.

Comme le souligne Simon Leys dans son éclairante préface à la présente édition, tout porte à croire que la lecture de Raynal a inspiré à Jules Verne son roman le plus célèbre, L'Île mystérieuse.

RépondreCitation
Début du sujet Posté : 4 janvier 2019 17 h 13 min
Fatima
(@fatima)
Membre éminent

1000 fois merci karim

pour ma part, je conseille le classique Vingt mille lieues sous les mers.

RépondreCitation
Posté : 8 janvier 2019 23 h 40 min
Pascaline
(@pascaline)
Nouveau Membre

Je vous remercie pour cette panoplie d'ouvrages extraordinaires. Je me permets de me joindre à vous avec ma petite contribution.

RépondreCitation
Posté : 10 janvier 2019 0 h 34 min
Page 4 / 4