Focus sur le divorce des Emiratis

divorce dubaiLes cinq principales nationalités des femmes, non-émiratis, qui ont été divorcées avec des hommes émiratis a été révélé par le Département judiciaire d’Abu Dhabi. Avec les femmes yéménites et marocaines en première position. Lors d’une conférence tenue au Département judiciaire Dhabi d’Abu ce mardi, le Dr Gamal Mohammed Ibrahim, analyste statistique, a souligné les premières nationalités des femmes divorcées par les hommes émiratis en 2015.

Il a souligné que 86 étaient originaires du Yémen, 48 du Maroc, 23 en provenance d’Oman, 20 d’Egypte, 15 de la Syrie, 12 de d’Arabie Saoudite, 11 de Jordanie, 11 des îles Comores, 10 de la Palestine et 125 autres nationalités.

Dans un précédent article, nous soulignons les mariages entre émiratis et expatriées.

Al Rahoomi a souligné que les hommes émiratis qui épousent des femmes non-émiraties a atteint 57 pour cent à Dubaï, 28,8 pour cent à Abu Dhabi et 39,8 pour cent à Ajman, soulevant la question: «Est ce que les hommes émiratis préfèrent épouser des femmes étrangères plutôt que des femmes émiraties ? ”

Bien que le sujet sur les mariages mixtes a souvent été débattu, c’est la question sur la hausse des divorces qui fait débat aujourd’hui. Toutefois, le Dr Ibrahim a souligné que le taux de divorce dans les Emirats Arabes Unis, en particulier, à Abu Dhabi, ont été quelque peu mal interprété par la société, ainsi que sur les médias sociaux. Le taux de divorce a été à la hausse dans une certaine mesure, que le taux de divorce moyen à Abu Dhabi pour les expatriés était de 0,7 pour 1000 habitants en 2014, alors que pour les hommes émiratis il a frappé 13 pour 1000, et 11 pour 1000 femmes émiratis.

Par conséquent, au total, le nombre de divorces pour les deux Emiratis ainsi que les expatriés en 2014 étaient de 1.3 pour 1000 personnes à Abu Dhabi. En outre, 75 pour cent de ceux qui ont divorcé n’avaient pas d’enfant. Le taux de divorce par année a également révélé que, en 2012, un nombre total de 1.148 divorces a eu lieu dans la capitale, alors qu’en 2013, les chiffres ont augmenté à 1,248.

En 2014, le nombre était légèrement plus élevé que l’année précédente, comme ils sont venus à 1287, bien que les chiffres ont chuté en 2015, en atteignant 1,175 selon KhaleedjTime.