Comment faire avec les personnalités toxiques au travail

personnalités toxiques travailVous travaillez ensemble toute la journée, vous êtes obligés de les côtoyer. Déjà que bosser n’est pas toujours évident à cause des responsabilités et du stress, si en plus les collègues sont une plaie, c’est le cauchemar. Il existe plusieurs types de personnalités vraiment agaçantes au bureau. Voici leur descriptif et les moyens de les contrer.

Le râleur/la râleuse

Ils sont insupportables. Ils se plaignent de tout, tout le temps. Les locaux sont trop froids en hiver, trop chauds en été. Leur pc est trop lent. Ils ont trop de travail. Ils ont faim. Ils ont soif. Ils ont mal à la tête. Ils ont des problèmes…ça n’en finit pas.
Solution: Ne les encouragez surtout pas en compatissant. Ne réagissez pas. Ne donnez aucun signe de vie. S’ils vous croient mort, ils s’arrêteront peut-être. Ou pas. C’est vraiment une race à part.

Les éternelles victimes

Quoiqu’il arrive, ce n’est jamais de leur faute. S’ils sont en retard, c’est à cause de la circulation. S’ils n’ont pas fini le boulot à temps, c’est parce qu’il y en a trop. S’ils sont tout le temps de mauvaise humeur c’est parce que les autres ne sont pas sympa. Vous voyez le tableau.
Solution: N’entrez surtout pas dans leur jeu de victimisation. Restez toujours factuel et proposez des solutions pratiques. Pour la circulation, sortir 15 minutes plus tôt, pour le boulot, s’organiser et passer moins de temps à se balader dans les locaux et plus de temps assis à son bureau, on n’a pas besoin d’être sympa avec tout le monde, on a tous nos affinités…

Les importants

Ce sont eux qui font tout. Sans eux, le travail ne se ferait pas. Ils sont in-dis-pen-sa-bles! S’ils n’étaient pas là, la société s’écroulerait et bla bla bla et bla bla bla…
Solution: Les laisser parler tous seuls jusqu’à l’épuisement. Ils adorent s’écouter de toute façon. Ils n’ont pas besoin de vous. Vous pouvez aller finir un dossier et revenir, ils ne remarqueront même pas que vous êtes partis tellement ils sont imbus d’eux-mêmes et de leurs histoires.

Solution: Les laisser parler tous seuls jusqu’à l’épuisement. Ils adorent s’écouter de toute façon. Ils n’ont pas besoin de vous. Vous pouvez aller finir un dossier et revenir, ils ne remarqueront même pas que vous êtes partis tellement ils sont imbus d’eux-mêmes et de leurs histoires.

Source: huffpostmaghreb