Emission mixte d'obligations islamiques à Dubai

Dubai a annoncé mercredi avoir levé 1,25 milliard de dollars (940 millions d’euros) par le biais d’une émission mixte d’obligations islamiques et conventionnelles qui a été sursouscrite 12 fois, signe que cet émirat endetté retrouve la faveur des investisseurs.
Les obligations émises comprennent des Sukuk islamiques à dix ans pour 750 millions de dollars et des obligations conventionnelles à 30 ans pour 500 millions de dollars, a précisé le gouvernement de Dubaï.
Les Sukuk étaient assorties d’un intérêt de 3,875%, alors que les obligations conventionnelles portaient un coupon de 5,250%, a également indiqué l’émirat, précisant que l’émission “a été souscrite 12 fois par une clientèle diversifiée et de grande qualité”.
“Nous avons fait du chemin depuis 2009” en matière de financement, a déclaré Abdulrahman al-Saleh, chef du département des Finances de l’émirat. Il faisait référence à l’année où Dubaï a provoqué une onde de choc sur les marchés financiers mondiaux en demandant un moratoire sur la dette contractée par une entreprise publique, la Dubai World.
Lire la suite…