Emirates Global Aluminium lancera la construction d’une mine en Guinée

Emirates Global AluminiumLe Projet contribuera à  la sécurisation de l’approvisionnement d’une bauxite de haute qualité pour EGA, et générera de nouveaux revenus grâce aux exportations.

Emirates Global Aluminium («EGA») lancera la construction d’une mine de bauxite en République de Guinée, volet crucial de la stratégie de sécurité en amont d’EGA pour assurer l’approvisionnement de la matière première de haute qualité pour ses installations de production d’aluminium primaire aux Emirats Arabes Unis («EAU») et créer un nouveau flux de revenus substantiels à travers d’importantes exportations vers l’Asie.

EGA a annoncé qu’elle a reçu l’approbation finale de son Conseil d’Administration pour lancer la première phase de la mine, qui sera gérée par sa filiale, Guinea Alumina Corporation S.A («GAC»). Le projet produira initialement 12 millions de tonnes par an (Mtpa) de bauxite en République de Guinée, où la société détient une concession sur plus d’un milliard de tonnes de bauxite. Le projet comprendra également la construction d’un terminal portuaire au Port de Kamsar dédié à l’exportation, et l’amélioration de l’infrastructure ferroviaire existante afin d’assurer la logistique terrestre. La Guinée abrite la plus grande réserve de qualité mondiale de bauxite. La bauxite est  la matière première utilisée pour la production d’aluminium.

La production de la mine est prévue en 2018, avec des plans d’exportation de bauxite via le Port de Kamsar vers les marchés du Moyen-Orient et du Pacifique. Le développement de cette mine de bauxite fait partie de la stratégie d’EGA portant à intégrer ses opérations de fonderies avec des actifs en amont de classe mondiale, réduisant ainsi sa dépendance à l’égard des fournisseurs tiers pour les matières premières indispensables. EGA est également en cours de construction de sa première raffinerie d’alumine, aux Emirats Arabes Unis, sur un site côtoyant sa fonderie d’aluminium d’Al Taweelah dans la zone industrielle Khalifa, Abu Dhabi (“KIZAD”). Cette première raffinerie d’alumine produira 2 Mtpa d’alumine et permettra de réduire de plus de 40%  la dépendance d’EGA sur les importations d’alumine.

Abdulla Kalban (Le Président-Directeur Général du groupe EGA) a déclaré: «Cet investissement est une continuation de notre plan de sécurisation de la chaîne d’approvisionnement d’EGA et nous permettra également de capitaliser sur la croissance du marché tiers de la bauxite. Malgré les défis auxquels l’industrie de l’aluminium fait face, nous restons confiants dans les perspectives à long-terme pour le secteur, et nous croyons que c’est le bon moment pour nous d’investir dans des actifs de haute qualité et à cout de production compétitif. Par ailleurs, nous avons construit une forte présence dans le pays avec le soutien du gouvernement et du peuple de Guinée, et nous allons continuer notre travail pour soutenir les communautés autour de nos opérations y compris la formation de plus de 200 Guinéens aux Emirats Arabes Unis pour leur déploiement futur dans les rôles clés dans notre entreprise».

Il est estimé qu’environ 4.000 emplois directs et indirects seront créés par le projet dans la région de Boké. Le projet augmentera le PIB de la Guinée de plus de 10% par an, et consolidera la position de la Guinée en tant que plus grand exportateur mondial de bauxite, augmentant ainsi les recettes en devises étrangères du pays. La demande mondiale de bauxite de haute qualité, en particulier en Chine, est prévue croître de manière significative au cours des dix prochaines années.

EGA a également des plans d’investissements additionnels en Guinée, qui comprennent le développement d’une raffinerie d’alumine suite à cette première phase d’exportation. EGA affiche un bilan solide de développement de projets ayant des normes mondiales et implémentés dans le respect des communautés et de la nature environnantes. Avant l‘ approbation finale reçu sur le projet, EGA avait déjà entrepris et compte continuer à implémenter des investissements sociaux importants dans la zone du projet. A date, les zones d’intervention d’EGA comprennent les domaines de la santé communautaire (5 postes de santé construits), la fourniture d’eau potable (26 puits construits), l’éducation primaire et secondaire (plus de 5.500 enfants fréquentent aujourd’hui les écoles construites par le projet), la formation professionnelle (environs 500 jeunes formés à ce jour) et le développement des PME (des milliers de bénéficiaires du programme d’alphabétisation des adultes et l’aide financière aux activités génératrices de revenus), ainsi que des investissements dans la protection de l’habitat et de la biodiversité.

Lire la suite sur  africaguinee…