Effacement des dettes des agences de voyages en Algérie

tourisme algerieLe ministère du Tourisme et de l’Artisanat serait en voie de trouver la meilleure formule pour assainir une ardoise de 8 milliards de centimes. Le cri de détresse des opérateurs de voyages dans le Grand-Sud semble rencontrer un écho favorable auprès des autorités concernées par le biais du ministère du Tourisme et de l’Artisanat dont les responsables s’attellent, actuellement, à trouver la meilleure formule pour alléger les opérateurs locaux de leurs dettes fiscales qui s’élèvent à 8 milliards de centimes. Ce sont les promesses avancées par Mohamed-Amine Hadj Saïd, ministre de tutelle lors de sa visite effectuée récemment dans le Grand-Sud (Djanet et Tamanrasset). “La saison du tourisme saharien pour 2013-2014 semble s’annoncer sous de bons auspices dans la mesure où les choses se mettent en place de manière plutôt logique. En l’absence de touristes étrangers, le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a pris le taureau par les cornes en misant sur le tourisme national”, nous a affirmé une source syndicale  du Snav, précisant que “le syndicat travaille actuellement en étroite collaboration avec le ministère pour trouver les voies et moyens de régler tous les différends et les problèmes inhérents aux activités de cette corporation”. De son côté, le ministre a révélé, en marge de la rencontre organisée hier par la Fédération nationale des hôteliers à l’hôtel El-Djazaïr, que “des conventions ont été signées avec les opérateurs du Sud”. En effet, Mohamed-Amine Hadj Saïd s’est déplacé récemment à Djanet et à Tamanrasset pour rencontrer des opérateurs du Sud, et ce, en compagnie des représentants du Snav, du FNH, de Gestour, du ministère des Affaires étrangères, du ministère de la Jeunesse et des Sports, des représentants des œuvres sociales de l’éducation, de Sonelgaz, de l’hydraulique et ceux de la poste et des technologies de l’information et de la communication pour voir dans quelle mesure il pourrait faire participer tous ce beau monde pour encourager le tourisme national. Une opération qui n’a pas manqué de donner ses fruits dans la mesure où il y a eu la concrétisation de la convention entre l’Onat et les représentants des œuvres sociales de Sonatrach grâce à laquelle 500 personnes devraient visiter le Grand-Sud. Un premier groupe de 60 touristes a déjà foulé depuis deux jours le Hoggar en se rendant dans le refuge du père Foucault sur les hauteurs de l’Assekrem. Une nouvelle plutôt bien accueillie par les professionnels des voyages qui n’ont pas manqué d’applaudir, par ailleurs, la décision des hôteliers de faire un grand effort sur les tarifs d’hébergement et les titres de transport qui ont baissé de 50%.

Souyrce: Liberte Algérie