Dubaï et ses touristes étrangers

maison flottante dubaiSes complexes touristiques luxueux et ses mégacentres commerciaux lui assurent déjà des millions de touristes étrangers, mais, insatiable, la ville de Dubaï veut en attirer davantage grâce à de nouveaux hôtels et parcs à thème. La cité-Etat, où vivent plus de deux millions d’expatriés, ne semble pas craindre une saturation de son florissant secteur touristique en dépit du marasme économique dans les riches émirats et royaumes voisins où les revenus du pétrole sont en chute libre.

En 2015, Dubaï a attiré 14,2 millions de touristes. Elle espère en faire venir 20 millions d’ici l’Exposition universelle qu’elle organisera en 2020.

En un peu plus d’une décennie, les autorités ont investi des milliards de dollars pour positionner Dubaï comme centre pour les affaires et le tourisme, à la jonction entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique.

La ville dispose d’infrastructures ultramodernes, bien supérieures à celles de ses voisins.

Dubaï a en outre capitalisé sur la crise du tourisme dans toute la région Moyen-Orient/Afrique du nord, affectée par les guerres et les violences, et s’affiche depuis des années comme une destination sûre.

Le département local du tourisme a récemment indiqué que l’objectif de 100.000 lits serait atteint en mai, “ce qui confirmera la position de Dubaï comme l’une 10 premières destinations en terme de capacité d’accueil” dans le monde.

Le taux d’occupation s’est établi à 85% au premier trimestre de 2016 et le revenu quotidien par chambre se situe à 142 dollars (127 euros), selon des chiffres officiels.

Pour attirer davantage de touristes, Dubaï, membre des Emirats arabes unis, veut élargir son marché au-delà des pays du Golfe.

boom des touristes indiens –

“Les bénéfices seront limités si on dépend uniquement du marché que nous connaissons. Nous avons besoin de l’élargir”, a ainsi déclaré le chef du département du tourisme, Issam Kazim.

Les touristes venant des pays du Golfe ont représenté en 2015 le plus gros contingent de visiteurs (3,3 millions), en hausse de 12,8% par rapport à 2014. Dans ce groupe, les Saoudiens ont été les plus nombreux (1,54 millions).

Lire la suite sur LePoint…