Dubai Marathon 2015

marathon-dubaiLes organisateurs et athlètes de l’élite espéraient mettre à jour les deux records de l’épreuve. Mais aucun n’est finalement tombé, ce vendredi 23 janvier 2015 à Dubai. Et Kenenisa Bekele a abandonné.

Deux chronos étaient particulièrement dans le viseur depuis plusieurs semaines et l’annonce des plateaux élites du Standard Chartered Dubai Marathon : 2h04mn23s chez les hommes, et 2h19mn31s chez les femmes, soit les deux records de l’épreuve, détenus respectivement par et les Ethiopiens Ayele Abshero et Aselefech Mergia Medessa depuis 2012.

Avec trois hommes ayant un record personnel en dessous des 2h05mn (les Ethiopiens Lelisa Desisa, Berhanu Shiferaw et Feyisa Lilesa), et deux femmes en dessous des 2h20 (Aselefech Mergia et la Kényane Lucy Kabuu), les ambitions affichées étaient hautes. Et la présence de Kenenisa Bekele ne faisait que les augmenter. Ces dernières semaines, il n’avait cessé de marteler que son « entraînement s’était bien passé », et qu’il voulait « améliorer » son « record personnel » (2h05mn04s à Paris en 2014). Pourtant, l’Ethiopien qui courait là son troisième marathon avant celui de Londres en avril (voir le plateau masculin de l’épreuve britannique) n’a finalement pas terminé l’épreuve, abandonnant aux alentours du 30ème kilomètre, souffrant visiblement d’une jambe. Il était dans le groupe de tête jusqu’au 28ème kilomètre.

Déception, donc, pour Kenenisa Bekele mais aussi pour les organisateurs avec un cru 2015 de ce Standard Chartered Dubai Marathon qui se sera en fait gagné en 2h05mn28s par – et c’est une surprise – Lemi Berhanu. La consolation pourra venir pour l’Ethiopie qui réussit la performance de truster les dix premières places chez les hommes, Lelisa Desisa et Deribe Robi Melka complétant le podium en 2h05mn52s et 2h06mn06s.

Reste que ce chrono de 2h05mn28s est le moins rapide pour un vainqueur à Dubai depuis 2011 (victoire du Kényan David Barmasai Tumo en 2h07mn18s).

Chez les femmes, Aselefech Mergia a elle tenu son rang, s’imposant au finish sur la ligne devant la Kényane Gladys Cherono Kiprono. Mais l’Ethiopienne n’a pas réussi à améliorer son record de l’épreuve, ne parvenant pas non plus à passer sous la barre des 2h20, pour deux petits centièmes (2h20mn02s). A noter tout de même que les quatre premières femmes se tiennent en moins d’une minute et terminent toutes le parcours en moins de 2h21, soit les meilleures performances sur ce tracé depuis l’édition 2012 qui avait vu le podium se jouer en moins de 2h20. Les dix premières féminines affichent un temps inférieur à 2h23.

Les résultats

Hommes

  1. Lemi Berhanu (ETH), vainqueur en 2h05mn28s
  2. Lelisa Desisa Benti (ETH), 2h05mn52s
  3. Deribe Robi Melka (ETH), 2h06mn06s
  4. Feysa Lelisa Gemechu (ETH), 2h06mn35s
  5. Sisay Lemma Kasaye (ETH), 2h07mn06s

Femmes

  1. Aselefech Mergia Medessa (ETH), vainqueur en 2h20mn02s
  2. Gladys Cherono Kiprono (KEN), 2h20mn03s
  3. Lucy Wangui Kabuu (KEN), 2h20mn21s
  4. Shure Damissie Ware (ETH), 2h20mn59s
  5. Aberu Kebede Shewaye (ETH), 2h21mn17s

Les résultats complets

Source: Lepape info