De gros contrats pour l’Expo-2020 à Dubaï

Dubaï a annoncé lundi qu’elle devrait attribuer cette année des contrats de 11 milliards de dirhams (2,8 milliards d’euros) pour des travaux d’infrastructure pour l’Exposition universelle que l’émirat du Golfe organisera en 2020.
Dans un communiqué, le comité d’organisation précise que les contrats de construction, ouverts aux entreprises locales, régionales et internationales, comprennent les derniers travaux d’infrastructure sur le site de l’Exposition, dont les aires de stationnement et les espaces devant accueillir la plupart des pavillons des pays participants. En 2016, Expo-2020 avait déjà attribué plus de 1.200 contrats portant sur des investissements de 2 milliards de dirhams (510 millions d’euros), rappelle le comité.
Il souligne qu’il est “sur la bonne voie pour terminer la majorité des travaux de construction, un an avant l’ouverture de l’événement”.
“Nous sommes déterminés à travailler avec des entreprises de premier plan à travers le monde afin de livrer un événement exceptionnel de cette envergure dans les délais et selon le budget”, a déclaré à cette occasion Reem Al Hashimy, ministre d’Etat à la Coopération internationale et directrice générale de l’Expo-2020. L’Exposition devra se tenir sur un site de 438 hectares, dont 200 clôturés, et adjacent à l’aéroport international Al-Maktoum dans le sud de Dubaï.
Entre son ouverture le 20 octobre 2020 et sa clôture le 10 avril 2021, la manifestation devrait attirer jusqu’à 300.000 visiteurs par jour, espèrent les organisateurs.
Dubaï, l’un des sept membres des Emirats arabes unis, a pour objectif d’accueillir plus de 180 pays à son Exposition universelle,, qui sera la première à se tenir au Moyen-Orient.

Sources:  AFP et LeParisien

Noter cet article