Comment construire sa maison en montagne

D’un point de vue architectural, construire en montagne est plus compliqué en raison des contraintes multiples liées aux POS (Plans d’occupation des sols), ou PLU (Plan local d’urbanisme). Selon les architectes des territoires de montagne, ces difficultés relèvent pourtant davantage de l’esthétisme que du côté technique, ce dernier point étant aujourd’hui contournable.

Des contraintes techniques liées à la construction en montagne

Les DTU (documents techniques unifiés) font partie des éléments modifiés pour les constructions en montagne envisagées au-dessus de 900 m d’altitude. Ceux-ci permettent alors de prendre en compte les contraintes de toiture, la structure du bâtiment, les fondations, l’isolation, etc.

« Pour exemple, en raison de la neige, on ne calcule pas les descentes de charge de la même manière pour façonner les fondations et la structure des bâtiments. L’épaisseur et le type d’isolant, et plus généralement l’ensemble des matériaux, sont adaptés aux contraintes climatiques (de 240 mm à 300 mm en toiture et 180 mm en murs, du double vitrage) », souligne Isabelle Dieu, architecte DPLG, créatrice de l’Atelier d’architecture IDARCH et fondatrice du salon SIIAM. Les fondations doivent, elles, aller chercher le hors gel, à plus d’1 m de profondeur. Lire la suite…