Aquaculture en Algérie

Le ministre de la Pêche et des ressources halieutiques Sid Ahmed Ferroukhi a estimé jeudi à Alger que ’’2013 sera l’année de la relance du secteur’’, à travers la nouvelle feuille de route lancée le 20 octobre dernier.”L’année 2013 sera celle de la relance du secteur de la pêche et de l’aquaculture suite à la dynamique installée durant ces trois derniers mois qui connaissent plus de concertation, de synergie intersectorielle et de retour de confiance des professionnels”, a déclaré M. Ferroukhi à l’APS en marge de la rencontre trimestrielle d’évaluation des activités de la feuille de route du secteur.
Cette feuille de route, validée par les professionnels et partenaires du secteur le 20 octobre 2012 et lancée officiellement le 4 novembre de la même année, est axée notamment sur la modernisation et l’intégration des filières de la pêche maritime, le développement de l’aquaculture, l’amélioration des conditions de vie des petits pêcheurs, l’adaptation des systèmes de formation et de coopération internationales aux besoins des professionnels ainsi que l’amélioration de la gouvernance du secteur.
“Notre démarche consiste à l’identification des difficultés qui entravent l’activité de la pêche et l’aquaculture dans chaque wilaya et la prise en charge de ces problèmes avec tous les secteurs concernés”, a-t-il expliqué.
A cet égard, un groupe de travail mixte entre les ministères de la Pêche et du Travail a préparé un projet de loi portant de nouvelles mesures de prise en charge sociale de toutes les catégories professionnelles relatives aux métiers de la pêche, notamment l’aquaculture.
Ce nouveau texte est actuellement en cours d’études au niveau du secrétariat général du gouvernement, selon le ministère.
Un accord de principe a été aussi conclu récemment pour installer la médecine de proximité au profit des professionnels au niveau des ports de pêche.
Lire la suite…