Alliance entre Etihad et Alitalia

etihadAlitalia et Etihad ont signé officiellement, vendredi, un accord portant alliance entre les deux compagnies, italienne et émiratie.

Aux termes de cet accord, résultat de longues négociations, le transporteur émirati prendra une participation de 49 pc dans Alitalia, en difficulté. Etihad investira ainsi 1,7 milliard d’euros dans la compagnie italienne d’ici à 2017, a déclaré le ministre italien des Infrastructures, Maurizio Lupi, lors d’une conférence de presse, soulignant que l’entrée prévue d’Etihad au capital d’Alitalia sera une marque de confiance pour le pays.
La participation d’Etihad au capital d’Alitalia, déficitaire pendant des années, a longtemps buté sur des désaccords sur la dette et sur le nombre des suppressions d’emplois. Après de rudes tractations, la majorité des syndicats représentant les employés d’Alitalia a finalement accepté la suppression de 1.635 emplois sur un total de 12.800. Etihad avait réclamé initialement 2.250 suppressions d’emplois.
Le gouvernement a souligné “la satisfaction réciproque” des parties, à l’issue d’une réunion, jeudi matin, au siège du gouvernement, à laquelle participaient de hauts responsables gouvernementaux, dont le ministre italien Maurizio Lupi et le patron d’Etihad, James Hogan.
Etihad devrait injecter près de 600 millions d’euros dans Alitalia, mais ne prendra pas plus de 49 pc du capital pour que l’ancienne compagnie monopolistique italienne puisse conserver son statut de transporteur européen et les avantages qui en découlent, notamment pour l’obtention de créneaux horaires.
La nouvelle réorganisation devra encore être présentée à la Commission européenne en septembre prochain. L’an dernier, Alitalia avait perdu 569 millions d’euros et 280 millions d’euros en 2012.
La nouvelle compagnie prévoit de dégager un bénéfice de 108 millions d’euros en 2017 pour un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros. Les prévisions portent sur un trafic de 23 millions de passagers en 2018 en privilégiant le long-courrier transatlantique.
Des chiffres publiés par les médias italiens indiquent que Etihad emploie quelque 17.000 salariés, transporte 11,5 millions de passagers par an et possède une flotte de 89 avions. Son chiffre d’affaires est de 6,1 milliards de dollars, alors que son bénéfice net est de l’ordre de 62 millions de dollars.
De son côté Alitalia compte 14.000 salariés et 23,5 millions de passagers par an. Elle possède 137 avions et son chiffre d’affaires est estimé à 3,5 milliards d’euros. Les perte nettes de la compagnie italienne, déficitaire depuis plusieurs années, se chiffrent à 300 millions d’euros par an.
Source : MAP