Al Gore à Abu Dhabi

Al Gore devant un auditoire à Abou DhabiL’humanité peut et va faire face au défi du changement climatique d’origine humaine, affirme le lauréat du prix Nobel et ancien vice-président américain Al Gore devant un auditoire à Abou Dhabi.
“C’est un rare privilège de vivre à une époque où les individus peuvent donner autant de sens à leur vie et influencer l’avenir non seulement de la prochaine décennie, mais aussi du siècle,’’ déclare M. Gore en acceptant le Zayed Future Energy Prize pour l’ensemble de ses réalisations.
Etant l’un des militants des plus dynamiques acteurs de la lutte contre le changement climatique, M. Gore était vice-président de Bill Clinton et la force principale du documentaire oscarisé Une vérité qui dérange, sorti en 2006. Un an plus tard, il a reçu le prix Nobel de la paix, conjointement avec le Groupe d’experts intergouvernemental sur les changements climatiques.
M. Gore s’est déclaré optimiste quant à un accord mondial sur la diminution des gaz à effet de serre, à discuter durant une conférence à Paris à la fin de l’année, et sur la capacité globale de l’humanité face à la question.
“La jeune génération en particulier, mais les gens de tous âges, sont maintenant vraiment pleinement conscient du fait que nous devons changer. “Il n’y a vraiment qu’une seule autre question : Pouvons-nous changer … et la réponse à cette question est fournie par les gens qui sont ici présents.’’
M. Gore a reçu un prix pour l’excellence de ses réalisations d’un montant de $500 000. Lancé et géré par la société Masdar, le prix est aussi un hommage à la vision du père fondateur et président Cheikh Zayed et fait partie de la Semaine du développement durable d’Abou Dhabi.

Source: The National