Abu Dhabi a émis 5 milliards de dollars d’obligations

abu dhabi fonds argentPour combler son déficit budgétaire lié à la baisse des cours du pétrole, l’émirat a émis 5 milliards de dollars d’obligations. C’est une première depuis 2009. Lundi, l’émirat d’Abu Dhabi a levé 5 milliards de dollars sur les marchés obligataires. Une opération emblématique du changement profond que connaissent les économies du Golfe, sur fond de chute des cours du pétrole. Pour Abu Dhabi, en effet, le but de cette émission est de financer un déficit budgétaire attendu de 37 milliards de dirhams (10 milliards de dollars), si le prix du baril d’or noir évolue autour de 40 dollars en moyenne cette année.

Cette levée de fonds, dirigée par Bank of America-Merrill Lynch, Citigroup et JP Morgan a été plutôt bien accueillie. L’émirat a ainsi pu baisser son coût de financement final de 15 points de base par rapport aux premières estimations. La tranche à 5 ans porte ainsi un coupon de 2,125 %. Celui de la tranche à 10 ans s’élève à 3,125 %. Les investisseurs n’ont, a priori, pas été perturbés par le défaut d’1MDB. Le fonds souverain malaisien n’a, en effet, pas pu s’acquitter de 50 millions de dollars d’intérêts d’une dette obligataire. Or, IPIC, le fonds pétrolier d’Abu Dhabi, qui est co-garant de cette dette, pourrait devoir payer tout ou partie de ces intérêts. Un événement qui ne devrait pas améliorer les relations déjà tendues entre l’institution malaisienne, au coeur d’une enquête pour détournement de fonds, et son homologue émirati.

Source: LesEchos