2013: relations entre la France et les Emirats

La visite de François Hollande aux Emirats arabes unis, qui s’est déroulée, mardi 15 janvier, dans les palais et palaces d’Abou Dhabi et de Dubaï, avait été préparée de longue date. Il fallait ranimer une relation mise en veilleuse depuis que l’industrie française s’est fait souffler, en 2009, un contrat de 20milliards de dollars (15 milliards d’euros) pour la construction de quatre réacteurs nucléaires, attribuée à un groupe sud-coréen. Volets économique, stratégique, environnemental : le voyage devait resserrer les liens entre les deux pays et être bénéfique aux exportations tricolores.
Mais, à la dernière minute, l’affaire malienne a bousculé le programme. Jean-Yves Le Drian, le ministre de la défense, doit renoncer au déplacement. Coup de chance, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, est de passage lui aussi dans le golfe Arabo-Persique. M.Hollande assure, à sa descente d’avion, qu’il ne laissera pas les “terroristes” s’installer au Mali.
 

Lire la suite…