Une Jaguar XJ220 abandonnée au Qatar

Jaguar+XJ220+qatarOn le sait, les Émirats Arabes Unis se sont imposés comme un repère incontournable pour les automobiles les plus chères du monde, qu’il s’agisse de luxe ou d’ultra-sportives. On trouve de tout en supercar dans le désert du Moyen-orient, de la Bugatti Veyron à la Lamborghini Reventon en passant par toutes les pièces d’exception de ces dernières décennies. Généralement, elles sont entreposées dans des hangars gigantesques et réfrigérés, souvent immobiles puisque leurs propriétaires n’ont même pas le temps de sortir régulièrement leurs jouets du garage. Parfois, c’est encore pire.

Après un bon nettoyage, ça donne ça 🙂

Elle arrivait au plus fort de la vague spéculative des supercars au début des années 90. Après les Ferrari F40, Lamborghini Diablo et pendant que McLaren terminait de peaufiner sa F1, Jaguar se lançait elle aussi dans le monde de la sportive d’exception en lançant le projet XJ220. Le contexte économique délicat pour la marque de Conventry avait finalement raison de son grand V12 au profit d’un ( vulgaire ? ) V6 suralimenté, mais sa ligne générale reste ( avis personnel ) l’une des plus marquantes de cette décennie-là.
Noter cet article