Une femme émiratie nommée notaire

L’émirat d’Abou Dhabi a annoncé aujourd’hui la nomination d’une femme musulmane comme notaire pouvant rédiger des actes de mariage religieux, une première dans les monarchies conservatrices du Golfe. Le département de la Justice relevant du gouvernement local d’Abou Dhabi, l’un des sept membres de la fédération des Emirats arabes unis, “a décidé de désigner Fatima Saïd Obeid Al-Awani, 33 ans, comme notaire (maazoun)”. Cette décision, rapportée par l’agence officielle Wam, est destinée à “renforcer le rôle de la femme dans la société (…) dans le respect des lois de l’émirat et sans contrevenir à la charia”. Diplômée en théologie et en droit de l’Université des Emirats, Mme Awani, mariée et mère de deux garçons, est la première femme musulmane à exercer la fonction de maazoun aux Emirats et dans une monarchie du Golfe, exclusivement réservée aux hommes. En mars, l’émirat d’Abou Dhabi avait nommé une femme juge mettant un terme à un monopole des hommes sur cette profession aux Emirats, deuxième pays du Golfe, après Bahreïn, à permettre aux femmes d’accéder à cette fonction. Le gouvernement fédéral émirati compte parmi ses membres quatre femmes. En outre, les femmes occupent 9 des 40 sièges du Conseil national fédéral, une instance consultative composée pour moitié de représentants élus. lefigaro.fr