Un corse meurt noyé au Koweït

noyade-koweitSon père, enseignant dans cet Émirat, ne parvient pas à savoir ce qui s’est vraiment passé le 8 mai dernier dans une piscine. Les cendres de son fils seront dispersées dans le golfe d’Ajaccio

Ce mercredi 8 h 30 à l’aéroport de Nice. Les yeux rougis par le chagrin et la fatigue, Olivier Lemardeley, 44 ans, débarque d’un vol en provenance du Moyen-Orient. Il tombe dans les bras de son ex-épouse, Yvette Lekens, arrivée quelques minutes plus tôt de Corse. Tous deux pleurent sans retenue la perte brutale de leur fils Antoine, 16 ans.

Ce nageur et apnéiste s’est noyé le 8 mai dernier dans une piscine de Koweït où il avait l’habitude de s’entraîner.

Un grand sportif

Il séjournait depuis septembre 2012 dans l’Émirat du Koweït, en compagnie de son père, professeur de mathématiques au lycée français. Un simple accident ? Olivier Lemardeley, qui ne parvient pas à savoir ce qui s’est vraiment passé, aimerait en être sûr. « La police n’a rien voulu me dire. Le consul de France m’a donné un bref compte rendu oral. Il n’a même pas pu me fournir l’heure du décès, ni me préciser qui aurait secouru Antoine et dans quelles circonstances. » Lire la suite sur Corsematin