Transfert technologique en Algérie

Un projet de réalisation d’un bureau de transfert technologique sera lancé courant 2013 au Cyber parc de Sidi Abdallah (Alger), avec l’appui de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), a affirmé mardi à Alger un représentant de cette institution internationale.Ce projet, dont la réalisation s’étalera sur une durée de 26 mois pour un investissement de 460.000 de dollars, sera financé par les bailleurs de fonds comme la Banque africaine de développement (BAD) et éventuellement la Banque islamique de développement (BID) ainsi que la Banque mondiale (BM), a indiqué à l’APS, Ali Jazairy, chef de l’unité de l’innovation et du transfert technologique à l’OMPI.Un accord cadre, qui constitue la première étape de cette opération, sera prochainement signé par l’Algérie et l’Organisation basée à Genève.
Il sera supervisé par le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement ainsi que l’Institut national de la propriété industrielle (INAPI), a précisé M. Jazairy en marge de la deuxième consultation régionale de l’OMPI sur le transfert technologique (TT) qui se déroule à Alger.
“Il s’agit d’un projet pilote initié par l’OMPI dans cinq pays de la région Afrique du Nord et du Moyen Orient (Mena) à savoir l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Egypte et la Jordanie”, explique-t-il. “Ayant été déjà lancé en Tunisie, le projet a connu du retard en raison de problèmes de financement par la BAD. Donc, il a tardé à mûrir et à voir le jour et c’est pour ça qu’on a perdu du temps”, a ajouté le représentant de l’OMPI.
Lire la suite…