Traitement de gaz humide en Algérie

La réalisation d’une usine de traitement de gaz humide est inscrite dans le cadre du plan de développement du projet In Amenas, a-t-on appris jeudi à Tiguentourine, In Amenas (Illizi) auprès de l’Association “Sonatrach/BP/Statoil”.Le projet comprend trois unités identiques de traitement pour l’extraction du GPL, la stabilisation du condensat et la fourniture de gaz sec aux spécifications commerciales de gaz de vente.
La capacité de traitement de l’usine de gaz humide sera de 29,8 millions de m3/jour (9,9 millions m3/j par unité), alors que les capacités de production sont, pour chaque unité, de l’ordre de 24,7 millions m3/j (9 milliards m3/an) pour le gaz de vente.
Le projet comprend aussi la compression et l’expédition du gaz sec traité et le stockage de liquides ainsi que la réalisation d’une centrale électrique et d’une base vie.
Lire la suite…