TGV à Londres

Le gouvernement britannique a confirmé aujourd’hui son intention de mener à bien le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Londres et le nord du pays, en dévoilant le tracé de la deuxième partie de ce projet coûteux et controversé. “Le rail à grande vitesse est un moteur de croissance qui aidera à la régénération des régions et stimulera nos économies régionales”, a assuré le premier ministre conservateur David Cameron.
Le gouvernement a dévoilé aujourd’hui les 211 miles (340 km) du tracé nord de la ligne au-delà de Birmingham, qui se divisera vers Manchester et Leeds, après avoir l’an dernier confirmé celui de la première phase entre Londres et la deuxième ville du pays. Le tracé doit encore être débattu dans le cadre d’une consultation publique avant une décision définitive d’ici la fin de l’an prochain.
Baptisé HS2 (“High Speed 2”), le projet de près de 40 milliards d’euros au total, qui doit être achevé en 2032, se heurte à l’opposition de défenseurs de l’environnement et de certains élus conservateurs, dans la mesure où le tracé passe par plusieurs de leurs fiefs électoraux.
Lire la suite…