Tendances Printemps/Eté 2009

Les beaux jours arrivent ! Quelles sont les nouvelles tendances ? Les must-have incontournables ? Comment les porter ? Inspirons-nous des créations vues dans les défilés printemps-été 2009 pour mettre une touche de glamour dans notre garde-robe. Bienvenue sur la planète mode !

Heavy Metal

Si la conjoncture économique n’est pas des plus fameuses , cela n’empêche en rien les fashionistas de revêtir des atours ultra shiny. Sequins, lurex, lamé, tissus métallisés et fils d’or ont ainsi littéralement illuminés les collections printemps/été 2009… Une veste, un top ou encore un accessoire (sac, chaussures, bijoux …) apportera une touche métallique à vos basiques le jour, et une robe glitter éclairera vos soirées. Il faudra plus que jamais oser et ne pas hésiter à arborer les couleurs de l’or et de l’argent. Sirene_glitter.jpg Accessoires_metal.jpg

Teint de peau

On mise sur le Chic et le Sensuel : les tons chair, couleur de peau, mais aussi l’ivoire et les déclinaisons de beige. Chic et intemporel, on adopte sans hésiter la couleur sable. Attention à choisir de jolies matières, légères, pour éviter le style “mémère”. De la tenue de camouflage aux couleurs maquillage, il n’y a qu’un pas. Franchi il y a quelques années par John Galliano chez Dior, qui relançait dans la foulée le fameux teint nude, le pas devient tendance de fond. Et de fond de teint car c’est une avalanche de beiges et de couleurs seconde peau qui nous attend en 2009. Tendance_Nude.jpg

Expression animale

Succombez au charme prédateur du python. C’est un must ce printemps, qui pourrait vous faire paraître échappée d’un zoo si vous en portiez de pied en cap. Adoptez plutôt le python par petites touches : un bracelet, un sac à main, une ceinture, des chaussures ou alors une veste. En conclusion, ce qu’il faut savoir sur le python, c’est qu’il n’y a qu’un pas entre l’alibi « mode » et l’effet « pouffe». Donc ça se porte façon « rock-chic », le teint pâle et la dégaine androgynesupercool, sinon on laisse tomber. Tendance_python.jpg Accessoires_python.jpg Parez vous de plumes dans un style indien. Parmi les nombreuses tendances de la saison, le look indien fait son grand show ! Plumes et tuniques indiennes seront à adopter si vous voulez être dans la tendance ethnique du moment. Ce look fera de vous une femme unique, à la mode et terriblement chic. Les couleurs à adopter pour ce look ? Le beige, le blanc et le bleu. Cette tendance n’est pas flashy. La tendance indienne joue plutôt avec les imprimés géométriques et les matières naturelles. Le lin, le coton sont donc à l’honneur pour célébrer le retour des indiennes en ville. Les accessoires ne seront pas à négliger si vous voulez être à la pointe de la tendance indienne. Les cheveux se pareront de plumes discrètes mais présentes, ou de petites perles en bois. Bien évidemment les long colliers ethniques et les larges bracelets seront à adopter de toute urgence. Le bois sera alors votre bijou fétiche. Discret et naturel, il soulignera votre allure d’indienne des villes. Les détails à retenir : énormément de franges sur les chaussures, les sacs et même les gilets ou les robes), des bijoux plumes (boucles d’oreilles, sautoirs et dream-catcher), des broderies de perles indiennes (blanc, turquoise, rouge, marron), du cuir et du daim dans des tons naturels, fin bandeaux en travers du front, tuniques… Plumes.jpg Accessoires_plumes.jpg

Graphique Black & White

Le célèbre duo revient en force sur les podiums pour notre plus grand plaisir : le noir et blanc, toujours aussi féminin et chic dans un esprit graphique et très couture. Craquez pour des ensembles comme le tailleur pantalon blanc avec un top noir ou la robe noire avec une grosse ceinture blanche. Une grande tendance de l’été est de jouer les contrastes en noir et blanc avec des imprimés forts le plus souvent géométriques. La règle d’or de ce look : toujours alterner le noir et le blanc. Graphique.bmp Accesoires_graphiques.jpg

Zeste d’orange

Les podiums de l’hiver nous ont prouvé l’engouement pour la couleur vitamine C. L’acte 2 se jouera cette saison printemps/été 2009 dans une version plus sanguine que citrouille. Autre bonne nouvelle : l’image ringarde du sous-pull orange 70s disparaît définitivement au profit de silhouettes hyperallurées, fluides, nerveuses ou arty. En un mot, modernes. La tendance mode que l’on portera sera donc : le orange éclatant. Cette couleur a la qualité de dynamiser votre style. On peut aussi la porter en touches avec du sable (autre couleur tendance) ou du noir. mode-rykiel.jpg

Combinaison gagnante

Loin de la combi années 80 en coton basique, on vogue pour l’été 2009 entre la combi ultra chic en satin et la combi so sexy en passant par les imprimés seventies… Comment porte-t-on la combinaison version 2009 ? On n’hésite pas à l’associer à des talons vertigineux et une pochette de couleur flashy si la combi est noire, dorée si la combi est colorée. On pensait en avoir fini avec les combinaisons d’aviateur et autres panoplies de mécano. Raté ! Voici qu’elles redébarquent avec, en renfort, un régiment de jumpsuits et de combipantalons, parfois asymétriques. Difficile de savoir si la rue sera séduite par ce vêtement hybride, pas toujours flatteur pour la silhouette. Mais la tendance étant là, à vous de l’adapter. Combinaison_forever.jpg

Troublante légèreté

Après la grosse maille de l’hiver, il semble que nos amis les créateurs aient eu envie d’extrême légèreté… La mousseline s’est donc imposé et avec elle un certain manque d’opacité… On devine, on voit parfois … Évidemment, pas question pour nous de jouer les audacieuses en adoptant la tendance au mot : le bon réflexe mode : jouer la transparence et les superpositions. On retient le top, la robe et le chemisier, les pièces les plus faciles à porter. Pour le premier, on mise sur l’esprit vieille lingerie qu’on détourne et qu’on n’hésite pas à additionner. Pour le chemisier, déjà plus sophistiqué, on choisira par exemple un modèle un poil strict et rétro (avec plastron, volants, manches gigot…) qu’on porte un peu blousant, rentré dans une jupe taille haute ou un short court et des spartiates. Enfin rayon robe, on s’oriente vers un modèle à volants, qui multiplie les étages de voile ou de tulle et suggère sans jamais vraiment montrer. Peut-être pour adoucir l’aspect potentiellement pouffirisant de l’impudeur, on mise sur des couleurs chics et sages (blanc, pastel) et au soir, on réserve le noir, plus sexy. Le transparent d’accord mais l’attentat à la pudeur, no way. On garde notre dignité et on opte pour un look sophistiqué et bien pensé : là, l’accumulation de couches est de mise (un peu transparent + un peu transparent = plus vraiment transparent) et les basiques entrent en action. On pense : caraco ton sur ton, lingerie seconde peau et même leggins pour les plus farouches. La transparence – en tout cas cet été – se porte ample et vaporeuse. On l’aime aérienne, flottante dans le vent et surtout pas moulante. Legerete.jpg

Trip tribal

Femmes sauvages fatales réjouissez vous, les boubous et autres tissus tropicaux ainsi que les formes façon djellaba refont leur apparition dans la tendance, mais attention ils se portent ultra glam façon James Bond Girl. Les broderies, perles, et autres détails précieux sont de sortie ! Le métissage ethnique, en mode aussi, on aime, car cette tendance s’inspire de contrées lointaines. La mode nous fait alors voyager au cœur des influences ethniques, tribales et orientales. Pour les addicts de motifs hippies, de couleurs sud-américaines, de broderies indiennes ou encore de notes orientales. Dans le style métissage, parmi les sarouels, robes longues et tuniques ethniques, vous trouverez des accessoires en cuir ou en raphia avec de nombreux détails tantôt bruts ou raffinés. Ethnique_tribal.jpg Accessoires_tribaux_et_ethniques.jpg

Pantalons

Sarouel et pantalon de harem Coupe ample et tissu léger, le sarouel et le pantalon de harem sont confortables et parfaits pour l’été, la plage et les grosses chaleurs. Le pantalon de harem est la version longue du sarouel, pour les plus frileuses il couvre entièrement la jambe et se resserre à la cheville. Option n°1, le pantalon dit «harem» : Vu sur les podiums, un peu moins dans les collections de prêt-à-consommer, il est très ample, monté sur une ceinture large et resserré autour des chevilles sur une hauteur allant de 1 à 20 cm – comme dans Aladin, oui. On le porte avec des sandales et un marcel décontracté, la cheville haute plutôt que retombant sur le pied (mode vs baba) et par exemple, dans un mélange de coton/soie, pour un effet pur, chic, fluide et léger. Pantalons_de_harem.jpg Option n°2, le sarouel : Les choses se corsent… S’il lui ressemble, le sarouel paraît beaucoup moins «facile» que le pantalon harem, en cause la hauteur de sa fourche qui nous fait une silhouette pour le moins… déroutante. Il a pourtant un effet relativement allongeant (du buste oui) et porté avec des talons hauts (gladiator, escarpins ou boots peep toe), c’est l’un des looks phare de l’été. On le choisi en jersey ou coton, faisant de jolis drapés et porté avec du court en haut, pour éviter de déséquilibrer la silhouette. Le sarouel sera sophistiqué ou ne sera pas (en clair, évitons les converses à talon, les sweats zippés motif étoiles fluos, les t-shirt “don’t touch” et l’abondance de bijoux inappropriés : chaîne de taille, bague de pied, bracelet à la cheville et ras de cou) au profit de tops en soie blousant, coupes glamour et petite veste militaire ou perfecto. sarouel.jpg Jean bleach et boyfriend Le jean bleach Mais attention le jean bleach est presque blanc, tellement délavé qu’il en est usé. Surtout pas de jean à moitié bleach au centre et marine au bord, le jean 2009 est uniforme et très pâle. Il peut se porter en version baggy, slim ou short. Quoi qu’il en soit il vous faudra votre pièce bleach pour passer l’été. Un seul mot d’ordre : l’aspect Destroy. Le denim est passé à l’acide : il est éclairci à la javel dans des effets de taches régulières (aspect nuageux) ou ultra washé (aspect presque blanc ou «bleach»). Si on n’est pas fan des blanchiments aux produits ménagers, on peut opter pour l’autre aspect destroy du moment : les déchirures, les trous, les fils qui pendent. L’un et l’autre étant (c’est un must) combinable dans un jean délavé ET déchiré, de préférence droit et à porter avec une petite veste d’homme et des boots à talons hauts. Jean_bleach_destroy.jpg Le jean boyfriend Le «boyfriend», c’est quoi ? En gros, c’est le jean de notre mec (ou pour les célibs, du frangin ou du meilleur pote). Il est (trop) grand, défraîchi, délavé, destroy, voire troué ! La bonne idée : fouiller dans les placards de la famille… C’est sûr, on en trouvera un ! La touche finale : Il faut le retrousser, c’est la règle ! La vraie nouveauté qu’il faudra se procurer, c’est le boypant : une coupe de garçon, qui tombe sur les hanches et qu’on porte cassant, esprit baggy, ou rouloté, comme Katie. Jean_Boyfriend.bmp

Par La Rando Dubai au Féminin Mode