Par Randonnée

Inondation au tunnel du Mont-Blanc

Mont-BlancLe tunnel du Mont-Blanc, dans les Alpes françaises, a été fermé jeudi soir pour une durée indéterminée dans les deux sens, entre la France et l’Italie, en raison d’une inondation, ont annoncé les autorités.

“Depuis 21h00, en raison d’une crue torrentielle et de la rupture d’une poche d’eau ayant entraîné une inondation, le tunnel du Mont Blanc est fermé dans les deux sens pour une durée indéterminée”, a indiqué dans un communiqué le Centre d’information et de coordination routières (CRICR) Rhône-Alpes et Auvergne.

“L’événement n?a eu aucune conséquence sur les véhicules en transit, ni sur leurs occupants”, a souligné pour sa part l’exploitant franco-italien du tunnel, le Groupement Européen d’Intérêt Economique du Tunnel du Mont-Blanc (GEIE-TMB) dans son communiqué.

Selon lui, la circulation de “tous les véhicules” a été interrompue peu après 20H00 “à la suite de l’obstruction de l?itinéraire d’accès à la plate-forme française, à 300 mètres environ de l?entrée du tunnel, par le débordement du torrent de La Creusaz”, en Haute-Savoie.

La coupure de la circulation a d’abord été opérée dans le sens France-Italie sur la commune de Chamonix, selon le CRICR.

“Les équipes techniques sont actuellement à pied d?oeuvre pour effectuer les vérifications nécessaires et permettre de dégager les voies de circulation dans les meilleurs délais”, a ajouté l’exploitant.

“En conséquence, il est conseillé aux conducteurs circulant en région Rhône-Alpes et à destination de l?Italie, de suivre les itinéraires signalés par les panneaux à messages variables qui permettent de rejoindre Turin et Milan par le tunnel du Fréjus”, a poursuivi le CRICR.

Pendant l’année, environ 5.000 véhicules en moyenne circulent chaque jour dans les deux sens du tunnel, selon l’exploitant.

Source: AFP et yahoo.com

Par Randonnée

Ascension Mont Blanc – Voie Normale

mont blancLe Mont Blanc s’élève au cœur du massif du Mont-Blanc et constitue le point culminant de la chaîne des Alpes. C’est également le plus haut sommet d’Europe occidentale, ce qui lui vaut le surnom
de Toit de l’Europe. Avec une altitude de 4 810,45 mètres.
Le sommet a depuis plusieurs siècles représenté un objectif pour toutes sortes d’aventuriers, depuis sa première ascension en 1786 par Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard.

Cette fois, c’est par la Voie normale ou Voie des Cristalliers ou encore appélée voie Royale que Bernard et Pierrick vous ont présenté leur ascension.
Au départ de Saint-Gervais, on monte tout d’abord par le TMB (Tramway du Mont-Blanc) pour rejoindre le Nid d’Aigle. L’ascension débute alors en direction du refuge de Tête Rousse, puis passe par le dangereux couloir du Goûter (chutes de pierre fréquentes) afin de rejoindre le refuge du Goûter pour la nuit.
Le lendemain (départ vers 2 h), l’ascension passe par le Dôme du Goûter, le refuge Vallot et l’arête des Bosses. Il s’agit sans doute de l’itinéraire le plus fréquenté… pour atteindre le sommet du M-B.