Par La Rando

Relations entre la France et l'Arabie Saoudite

peine mort arabie saouditeLes ambitions de nos gouvernements sont décidément truffées de mystères. La Syrie de M. Bachar Al-Assad est déclarée régime totalitaire alors que M. Hollande n’hésite pas à serrer la main au roi Abdallah d’Arabie Saoudite, cela, au sein même de son somptueux palais de Djeddah. Dans cette pétromonarchie des Mille et une nuits où on tranche encore publiquement les têtes au sabre, la liberté d’expression se résume aux préceptes coraniques et aux exigences de la sunna.

Toute déviation est sévèrement réprimée. Le caractère absolutiste de cette théocratie détermine le conditionnement absolutiste des mœurs. Et pourtant, aux yeux de Messieurs Hollande et Fabius, Abdallah Ier, reprenant l’expression de notre Ministre des Affaires étrangères, mérite bien d’être sur terre. Ce qui ne serait pas le cas de M. Al-Assad que l’on devrait réduire à s’appeler Bachar et envoyer, le plus vite serait le mieux, en enfer … Lire la suite sur french.ruvr.ru