Par La Rando

Facilité pour faire du business aux Emirats arabes unis

Des perspectives d’affaires stables et l’amélioration des conditions du business ont poussé, pour le deuxième trimestre de cette année, l’Indice composite de Confiance des Entreprises (BCI) à 120,7 points à Dubaï ; une augmentation de 14,6 points  par rapport à la même période en 2012.

Le BCI a également augmenté de 6,7 points entre les deux premiers trimestres de 2013, comme on le voit dans l’enquête trimestrielle sur la confiance des entreprises, enquête effectuée par le  Département du Développement Economique (DED) à Dubaï.

Plus de 83% des entreprises dubaïotes s’attendent à une augmentation ou, à tout le moins, à peu de changement dans le volume des ventes au cours du troisième trimestre de 2013, alors que beaucoup d’entreprises prévoient d’investir dans l’embauche ou dans la mise à niveau technologique. Les entreprises d’exportation et les grandes  sociétés sont en général plus confiantes en ce qui concerne les volumes de ventes, la rentabilité et les prix, par rapport aux petites et moyennes entreprises (PME).

« Dubaï a mis l’accent sur l’alignement de son  environnement « business »  avec ceux des meilleures économies mondiales. Ces efforts se traduisent par une confiance croissante pour les entreprises. Selon les estimations actuelles, le PIB réel de Dubaï a augmenté de 4,1% au premier trimestre de 2013, suivi par la hausse de 4,7 % au T2. Les secteurs non-pétroliers ainsi que le commerce ont prospéré et les tendances actuelles confirment que cette croissance continuera », a déclaré Son Excellence Sami Al Qamzi, directeur général du DED.

Les perspectives d’affaires pour le 3ème trimestre 2013 reste stables avec 93% des entrepreneurs ayant  répondu avoir perçu une amélioration ou une stabilité de la conjoncture économique. Les entreprises du secteur de la  fabrication sont très optimistes en ce qui concerne les bénéfices ; les entreprises de services ont souligné qu’il y avait plus d’opportunités pour l’embauche, tandis que les sociétés d’import-export sont les plus positives en ce qui concerne les volumes vendus, en particulier les  branches alimentaires qui s’attendent à une plus forte demande durant le Ramadan.

L’enquête montre que 43% des entreprises s’attendent à une amélioration de leur chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2013, tandis que 40% prévoient des résultats stables. L’augmentation du chiffre d’affaires continuera à être  dopée par une  croissance de l’activité réelle (volumes) ; les prix devraient rester globalement stables, avec 79% des entreprises qui ne s’attendant à aucun changement de prix de leurs produits.

Les attentes de rentabilité sont en phase avec les prévisions générales de ventes ; 43% des entreprises s’attendent à une augmentation basée sur l’expectative de gagner de nouveaux contrats avec de meilleures marges bénéficiaires. Lire la suite sur WAM